Imperial Cleaning

André Breton

Un focus complètement conçu et réalisé par la Fondation du Camp des Milles vous est proposé dans le cadre de cette exposition. Sourmaille, Sourmais, Sourmay et sans doute Sormail.

Nous joindre

Rencontres du 9ème Art 2017

Désigne celui qui est originaire de Soumoulou, village des Pyrénées-Atlantiques proche de Pau. Le toponyme est mentionné sous la forme Somolon en Désigne celui qui est originaire de Soumoy, localité belge de la province de Namur. Surtout porté dans le Gers et les Hautes-Pyrénées, le nom, rare, est de sens incertain. Le patronyme est surtout porté dans le Limousin, notamment en Corrèze. Il désigne celui qui est originaire d'une localité portant ce nom ou un nom voisin.

Puisqu'il s'agit de la Corrèze, on pensera au hameau de Sounit commune de Moustier-Ventadour. Il est possible que certains lieux-dits portent ce nom. Porté en Picardie, c'est une variante par métathèse de Sulpice voir ce nom. Souplis, Souplix 76, Le nom Souplet 22, 80 est une autre variante, tout comme Soupplet Surtout porté dans le Cantal variante: Souquière , c'est un toponyme désignant un lieu abondant en souches. Les deux noms se rencontrent surtout dans l'Ille-et-Vilaine.

Nom rencontré surtout dans le département du Nord, également présent en Belgique et dans l'ouest de la France Anjou, Poitou, Vendée. On peut le considérer comme un diminutif formé sur l'adjectif sourd, mais une explication toponymique est sans doute préférable, avec le sens de source jaillissante toponyme rencontré dans la province du Hainaut. Variantes ou formes voisines: Sourdaux 55 , Sourdeaux 71 , Sourdiaux Nom porté dans le Lot et le Lot-et-Garonne.

Nom porté dans l'Ille-et-Vilaine dont le sens est incertain: Nom rencontré dans l'Ouest 49, Son sens m'est inconnu, mais on pourrait envisager un toponyme désignant une source jaillissante penser au verbe sourdre. Le nom est porté dans la Loire-Atlantique et le Morbihan, on le rencontre aussi dans le Lot-et-Garonne.

C'est un toponyme désignant une source jaillissante. A noter le hameau de Sourgets à Saint-Sauveur-de-Meilhan 47 et celui du Surget à Lusanger 44 , qui semblent être à l'origine du patronyme dans les deux régions où il est représenté.

Nom rencontré en Bretagne 29 notamment , où l'on trouve aussi des Souliman et des Soulimant. Le nom est assez fréquent en Vendée. Diminutif de 'souris', on le considère comme un surnom donné à une personne leste, agile. La souris est pour sa part présente dans les noms de famille Souris 59 surtout , Sourice, Sourisce, Sourisse 49 surtout. On notera cependant que Sourisse ou Sourice sont parfois des toponymes: Nom de famille surtout porté dans le département du Nord.

Sourmaille, Sourmais, Sourmay et sans doute Sormail. Il semble s'agir d'un nom de lieu, mais je ne trouve rien qui corresponde, sinon le petit village de Soumaille, en Corrèze commune de Saint-Martin-la-Méanne. Vraisemblablement celui qui est originaire du village de Sournia P-O. Nom catalan qui désigne celui qui habite au-dessus de la rive.

Assez rare, le nom est porté dans l'Aude. Il est plus fréquent sous la forme Sourrouille 40, C'est un toponyme ayant le sens de pierrier, décombres, rencontré aussi sous les formes Sarrouilhe, Sarrouille. A noter les hameaux de Sourrouille à Fonsorbes 31 et à Lapenne Désigne celui qui est originaire de Soursac, dans la Corrèze. Nom rencontré dans le Lot. Pourrait être un diminutif de Sour forme latine: Sorus , nom d'un ermite ayant vécu à Terrasson Surtout porté dans la Haute-Vienne, devrait être une variante de Saury voir ce nom.

Le nom est surtout porté dans le Lot, tout comme sa variante Sourzat, également présente dans la Corrèze. On trouve dans ce dernier département les formes similaires Soursac, Soursat.

Il désigne celui qui est originaire d'une localité ainsi appelée. On a le choix entre les communes de Soursac 19 et de Sourzac 24 , et sans doute divers hameaux, par exemple Soursac à Méallet Porté notamment dans les Landes, c'est un nom de sens incertain, sans doute un toponyme. La solution la plus simple est d'y voir le lieu situé en dessous du village , mais ce n'est pas forcément la bonne.

Porté dans les Pyrénées-Orientales mais aussi dans le Sud-Ouest, le nom Sos devrait en être une variante. Rare et porté dans le Finistère, c'est un nom de sens incertain. Reste à savoir si le nom est bien d'origine bretonne. Le nom est porté en Afrique du Nord, aussi bien par des musulmans que par des Juifs séfarades.

Il désigne celui qui est originaire de la ville de Sousse Tunisie ou de la région du Sous Maroc. Porté notamment dans le Gard, désigne celui qui est originaire de Soustelle, commune du même département.

Porté dans la Corrèze et les départements voisins 79, 87 , désigne celui qui est originaire du Soustre, nom de hameaux à Chenailler-Mascheix et à Saint-Bonnet-Elvert Le toponyme désigne un terrain où poussent les végétaux utilisés pour la litière des bêtes occitan "sostra". Avec le même sens: Soustra 40, 64 , Soustras 82 , Soustrat, Soustrot 19 , et sans doute aussi Soustrade Vient du latin subtilis.

C'est un surnom, rencontré en Normandie et plus généralement dans l'Ouest 61, 53 , qui désigne une personne adroite, avisée. Cependant, au moyen âge, existait aussi un second adjectif soutif qui signifiait solitaire, mais son emploi paraît plus rare. Le nom est surtout porté dans le Gard. On trouve le dérivé Soutouly dans l'Aveyron. A noter le lieu-dit Soutouls à Salles-Curan Soutou 64, 81 , Soutous 34 , Souton 48 , Southon Nom surtout porté dans la Sarthe, également écrit Soutis.

C'est une variante de Soutif voir ce nom. Nom d'origine laotienne, que l'on peut traduire par "la lignée d'or": Nom surtout porté dans le Loir-et-Cher, rencontré sous la forme Souvant en Limousin.

Il pourrait s'agir d'une déformation du nom de baptême Sauvant voir Sauvant. Nom porté notamment dans la Nièvre également Souverin, Souvrain 36, C'est sans doute un toponyme désignant un lieu élevé. Il existe des hameaux le Souverain à Hazebrouck 59 et à Faverolles Le passage, rare dans cette région, de p à v au lieu de b, se retrouve dans les noms Souviron, Souvirou, qui ont à peu près le même sens.

Nom porté dans la Loire, la Haute-Loire et en Savoie. Semble désigner celui qui est originaire de Souvy, nom d'un hameau à Saint-Didier-sur-Doulon Surtout porté en Seine-et-Marne, désigne celui qui habite le lieu-dit le Souy, toponyme qui est une variante de souille bourbier, bauge de sanglier. Nom porté en Belgique. Désigne celui qui est originaire de Sovet, dans la province de Namur. Il s'agit le plus souvent d'une variante de Sohier, nom de personne d'origine germanique voir Séguier pour le sens.

Le nom est surtout porté dans l'Aisne variante: En , il existait à Valenciennes une corporation des "soyeurs d'aix" scieurs de planches. Désigne sans doute celui qui est originaire de Soyris, hameau de la commune de Labastide-Murat A noter aussi le Mas de Soyris à Campagnan Nom tchèque désignant un étourneau sobriquet lié à cet oiseau.

Nom très fréquent dans toute l'Italie, en particulier dans le nord. Désigne un fabricant d'épées ou un spadassin. Spadina, Spadini, Spadone, Spadoni. Spadafora celui qui sort toujours son épée, éventuellement avec une connotation érotique , Spadavecchia vieille épée.

Le spadassin est aussi évoqué par les noms Spadaccini, Spadacini. Le nom est assez courant en Moselle variantes: L'un des nombreux noms servant à désigner celui qui vient d'Espagne. Celui-ci est breton et se rencontre dans le Finistère. Formes italiennes ou corses: Spagnolo, Spagnoli, Spagnuolo, Spagnuoli, Spagnulo cette dernière forme étant caractéristique des Pouilles. Spahn est cependant aussi un toponyme nom d'une commune de Basse-Saxe avec, selon Bahlow, le sens de bas-fond humide.

Le nom est porté en Sicile à Palerme et dans sa province. On trouve plus fréquemment la forme Sparacino. Ces deux noms sont des diminutifs de Sparacio, rencontré dans la même région. En principe, le terme méridional spàracio désigne l'asperge spàraciu en sicilien , mais il s'applique aussi à certains autres légumes, dont une variété de chou-fleur.

Il s'agirait donc d'un surnom lié à l'un de ces légumes, mais on ne peut négliger une autre piste, un dérivé formé par aphérèse sur le prénom Gaspard Gaspare en italien.

On peut aussi envisager le pic comme outil, et il s'agirait dans ce cas de l'utilisateur de cet outil. En France, le nom est surtout porté en Moselle et dans le Haut-Rhin. Il désigne par métonymie un marchand de lard allemand Speck.

Specq, Specque rencontrées surtout dans le Pas-de-Calais. Porté dans le département du Nord, le nom se rencontre aussi sous les formes Spelier, Speliers, également présentes en Belgique, où on trouve à Liège un "Jaquemins li speelier" en Il correspond à un métier, fabricant de mors selon le dictionnaire de Godefroy, fabricant d'épées selon Herbillon et Germain.

Fréquent en Angleterre variante: Le nom se rencontre dans le département du Nord et en Belgique, ainsi qu'en Allemagne. Sperandio Italie du nord , Sperindeo, Sperindei, Sperindè. Nom porté en Alsace-Lorraine. Semble une variante de Spittel, qui correspond au français hôpital allemand Spital , au moyen âge établissement religieux recevant mendiants et pèlerins, peut-être aussi auberge. Le nom désigne celui qui habitait à proximité d'un hôpital éventuellement qui y travaillait.

Porté notamment dans le département du Nord, devrait avoir le même sens que Specht voir ce nom. Variante sans doute wallonne ou picarde de Spick, nom porté en Alsace-Lorraine.

On ne peut cependant négliger une autre hypothèse: Porté dans la Moselle et en Alsace, le nom désigne par métonymie un marchand ou un fabricant de miroirs allemand Spiegel. Spigel 88, 54 , Spiegels 59 , Spiegler 67 , Spiegelmann. En allemand, le nom désigne celui qui fabrique des fuseaux Spille ou qui les utilise celui qui file la laine et autres tissus.

Si par contre le nom est anglais, il désigne un bouffon ou un saltimbanque. Patronyme surtout présent en Belgique.

C'est en principe un toponyme désignant un lieu où poussent des arbustes épineux. On trouve également, avec le même sens, le patronyme Spineux. Nom assez rare porté en Picardie 60, En l'absence d'autres solutions, la tentation est grande de le rapprocher de l'anglais Spencer, qui désigne un économe, celui qui est chargé des vivres dans un château ou une communauté religieuse. Ce n'est évidemment qu'une hypothèse. Le nom est très répandu dans toute l'Italie. Le singulier Spinello, plus rare, se rencontre en Sicile et dans les régions du Nord.

Plusieurs solutions sont possibles: Surtout porté en Belgique, c'est un toponyme désignant un lieu où pousse l'aubépine ou autres arbustes épineux. La forme voisine Spinetta se rencontre en Italie Ligurie et en Corse, et pourrait renvoyer à la commune de Spinetta province d'Alessandria.

On trouve également en Corse la forme Spinetti. Nom très rare porté dans le département du Rhône. Il semble venir d'Italie Piémont. Porté en Alsace-Lorraine, le nom désigne un fileur, celui qui travaille dans une filature. Relativement rare, ce nom italien est porté dans la zone côtière du nord des Abruzzes. C'est le pluriel de formes telles que Spinosa Pouilles, Campanie, Lazio ou Spinoso Sicile, Calabre , sans doute des toponymes évoquant des lieux à la végétation épineuse.

Une commune s'appelle Spinoso dans la province de Potenza. Essentiellement porté en Belgique, le nom correspond au wallon "spirou", qui signifie "écureuil", avec plusieurs possibilités: Le nom est porté en Belgique et dans le Nord-Pas-de-Calais.

Il signifie "hôpital", et devrait être un toponyme devenu nom de famille voir Ospital pour plus de précisions. Nom sicilien qui correspond au français hôpital aphérèse du latin hospitale, italien moderne ospedale. Désigne celui qui habite un lieu-dit ainsi appelé au moyen âge, établissement religieux recevant mendiants et pèlerins. Voir Espitalier pour le sens. Le nom est surtout porté dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le nom est originaire de Moselle. On trouve également en Lorraine la variante Spit.

Peut-être une autre forme de Spitz voir ce nom. Il désigne celui qui est originaire d'une localité appelée Spitz e , avec le sens de colline pointue. Le toponyme est très fréquent en Allemagne, on le rencontre aussi souvent en Moselle.

Le nom Spetz, porté dans le Haut-Rhin, pourrait en être une variante. Spitza 57 , Spitzer Le nom est porté dans la Haute-Saône également 90, Il semble alémanique ou allemand, et devrait désigner celui qui est originaire d'une localité appelée Sponheim.

C'est le nom d'une commune de Rhénanie-Palatinat. Relativement rare, ce nom italien est surtout porté dans la province de Belluno Vénétie. C'est une variante de Spohn, Spahn, désignant celui qui fait ou pose des bardeaux pour la couverture des toits. Nom italien porté en Vénétie Rovigo et dans le Frioul. Il correspond à l'italien "spuntone" autrefois "spontone" , en français "esponton", sorte de pique que portaient les fantassins et surnom probable pour le porteur de cette arme. Nom italien porté notamment en Campanie, également présent dans le Piémont et la Lombardie.

On le rencontre aussi en Corse. Sans doute une variante de Sportello, Sportelli, le mot sportello désignant un panier dans l'Italie du Sud.

Nom juifs séfarade d'Afrique du Nord, variante de Chicheportiche voir ce nom. Nom porté dans le Pas-de-Calais et en Belgique. Assez rare, ce nom italien est porté en Vénétie et dans le Frioul.

Nom rare porté dans le Finistère et le Morbihan. Il est considéré par A. Assez rare, ce nom algérien pourrait être d'origine turque. C'est un hypocoristique du nom de baptême Eustache en allemand Eustatius , popularisé par un saint du IIe siècle: Eustache était selon la légende un ancien soldat romain converti par la rencontre d'un cerf miraculeux.

Il fut étouffé avec sa famille dans un tonneau de bronze sous lequel on avait mis le feu. Nom porté en Moselle. Nom italien rare porté dans le Piémont variante ou forme voisine: Il désigne celui qui est originaire de Stabio, nom d'une commune suisse du Tessin. Une autre localité s'appelle Stabbio, dans les Grisons. Nom rare qui a été porté en Lorraine.

Mais on pensera aussi à une déformation de Stachelin, diminutif de Stach, forme courte correspondant au prénom Eustache. Porté en Allemagne et en Alsace-Lorraine, désigne celui qui a la responsabilité d'une grange moyen-haut-allemand stadel et, par extension, d'un domaine rural. Rare et porté en Alsace, c'est une variante de Staub, Steub, nom qui désigne en allemand la poussière, notamment la poussière de farine surnom possible pour un meunier.

Nom porté dans la Somme et la Seine-Maritime. Stalain, Stallin 76 , Staelen, Staelens, Stalens Le dictionnaire des noms de famille en Belgique romane cite Stalin li cordewaniers à Ypres en Nom rencontré notamment dans la Somme. Le nom désigne celui qui est originaire d'Istanbul. Il est porté un peu partout sur les rivages méditerranéens, depuis le Proche-Orient jusqu'au Maghreb. Pourrait désigner celui qui est originaire de Stampfl, nom d'une commune autrichienne, mais on pensera plutôt à un nom de métier, soit celui qui fait des estampes ou un garde des sceaux, soit encore celui qui exploite un moulin voir Stempf.

Nom polonais assez fréquent, c'est l'un des nombreux diminutifs du nom de personne Stanislaw voir Stanislawski. A noter que dans tous ces noms le n est le plus souvent un n mouillé. Autres dérivés de Stanislaw: Porté notamment dans le Haut-Rhin diminutif Starcky , désigne tout comme Stark et Starke 57 un homme robuste, fort, éventuellement gros allemand stark.

Il s'agit certainement du nom d'une localité suffixe -poli d'origine grecque , mais je n'en trouve aucune trace. Assez rare, le nom est porté en Sardaigne. On le rapprochera de Stazzo, rencontré pour sa part dans le Lazio. En italien, le mot "stazzo" désigne un enclos pour le bétail.

En sarde graphie normalisée "staciu" il a le sens de domaine rural, maison paysanne. Très rare, ce nom serait d'origine écossaise. Reste à savoir ce que pourrait signifier l'assemblage de ces deux mots. Porté en Moselle, le nom se rencontre aussi sous la forme Steppe. Nom rencontré dans le département du Nord et en Belgique. La seule solution plausible est d'y voir une déformation du latin saeculorum, employé dans la formule liturgique in saecula saeculorum, et donc un surnom donné à un clerc, à un chantre.

Nom porté en Alsace, rencontré aussi sous la forme Stegmuller. Il devrait désigner celui qui habite un lieu-dit Ste e gmühle, le moulin de la passerelle ou du petit sentier.

Les noms de famille Steeg, Steg, Steig désignent celui qui habite un lieu ainsi appelé, toujours avec le sens de passerelle, petit sentier. Le nom est porté dans le département du Nord et en Belgique. C'est un toponyme, peut-être Steenland en Flandre orientale. Voir Vansteenbrugge pour le sens. Porté en Belgique et dans le nord de la France, c'est sans doute un toponyme le bois pierreux.

Nom rencontré dans le Nord-Pas-de-Calais. Pluriel de filiation du prénom Stefano, forme italienne ou corse d'Etienne dont Stéphane est la forme savante. Patronyme fréquent en Moselle et au Luxembourg , c'est un nom de baptême correspondant au français Etienne latin Stephanus, qui a aussi donné Stéphane. Stefen, Stefan, Steffan, Steffann. Nom porté dans l'Est, notamment dans la Marne, rencontré aussi sous les formes Steffgen, Steffgenn, Stefsgen.

Devrait être une contraction de Steffenshagen, nom de plusieurs localités allemandes. Porté notamment en Haute-Saône, le nom est présent dans ce département depuis plusieurs siècles. Porté notamment en Alsace, c'est l'équivalent de Stahl, Stahle, noms qui évoquent l'acier allemand "Stahl".

Il peut s'agir du surnom d'un forgeron, mais aussi d'un sobriquet pour celui qui est dur comme l'acier ou qui est têtu.

Autre possibilité à envisager mais moins probable: Le nom est considéré comme une variante de l'allemand Stauch, un surnom de sens peu clair, apparemment lié à une particularité vestimentaire le mot a désigné soit une manche large, soit un serre-tête. A noter cependant que Staucha est aussi le nom d'une commune de Saxe. Fréquent en Alsace-Lorraine, le nom désigne en allemand un maçon ou un tailleur de pierres il peut aussi désigner celui qui habite un lieu-dit Stein.

Le sens de tailleur de pierres se retrouve dans le patronyme Steinmetz, dont le nom jurassien Steinmesse est sans doute une variante. Rencontré aussi en Alsace sous la forme Steinfeld, c'est un toponyme évoquant un champ pierreux. Deux communes autrichiennes s'appellent Steinfelden. Surtout porté en Alsace, le nom se rencontre aussi en Haute-Saône. Il faut certainement le rattacher aux noms commençant par Stamm-.

Porté en Alsace, le nom peut aussi s'écrire Stampf la forme Stemph a également existé. Stempfel le nom peut aussi évoquer un sceau ou une estampe, cf. Porté en Alsace variante: Forme bretonne d'Etienne, surtout portée dans le Finistère.

Vient du latin Stephanus, grec Stephanos couronne. Forme savante du prénom Etienne grec Stephanos , le nom est relativement peu fréquent. On le rencontre notamment dans l'Yonne, le Doubs, la région parisienne et la Haute-Vienne.

Stephanus, Stephani, Stephany Alsace-Lorraine. Nom caractéristique du Morbihan variante: Variante bretonne du nom de baptême Etienne sous sa forme savante Stéphane. Le nom est porté dans le Pas-de-Calais.

Le nom est parfois un hypocoristique du prénom Etienne Stephan , mais, en Alsace, il a le plus souvent le sens d'étoile, et il a été fréquemment porté par des juifs, pour qui l'étoile a toujours eu une importante valeur symbolique. Nom porté dans le Finistère. C'est un toponyme désignant la rivière, l'estuaire ster d'Evinou, Evenou diminutif d'Evain, voir ce nom. Un hameau s'appelle Stervinou à Saint-Thois 29 , et devrait être à l'origine du nom de famille.

Très rare, le nom pourrait être une francisation de l'allemand Stösser, Stoesser, celui qui pile le sel. Un nom breton 22, surtout commune de Bourbriac. Forme contractée de Stevenou voir ce nom. Diminutif du nom de baptême Etienne latin Stephanus porté surtout dans les Ardennes également en Savoie. Nom breton 22 qui est sans doute un diminutif du prénom Etienne Steven.

Nom porté en Belgique, qui correspond au nom de baptême Etienne latin Stephanus. C'est en gros l'équivalent du français Sénéchal officier de cour, puis représentant du seigneur. A noter une autre possibilité: Porté dans le Nord, le nom est plus courant sous les formes Stichelbaut, Stichelbout, Stickelbout.

Nom rare porté dans le Bas-Rhin. Correspond à l'allemand Steig chemin escarpé, en pente. Il s'agit donc en principe d'un toponyme. Forme sans e prosthétique du prénom Etienne, portée dans le département du Nord et en Belgique. Avec génitif de filiation: Stiennon, Stiénon, Stiernon, Sternon.

Stiévenart, Stevenaert, Stévenard, Stévenart. En Autriche, cependant, on pensera plutôt à celui qui est originaire de Still, nom d'une commune de Haute-Autriche. Même chose pour le Bas-Rhin, où une localité s'appelle aussi Still.

Au dépit de ses parents qui le voyaient ingénieur, Breton entre en classe préparatoire au PCN [ 5 ] avec Fraenkel. Au début de , il adresse quelques poèmes à la manière de Stéphane Mallarmé , à la revue La Phalange que dirige le poète symboliste Jean Royère.

Ce dernier les publie et met Breton en relation avec Paul Valéry. À la déclaration de guerre, le 3 août, il est avec ses parents à Lorient. Début juillet , il est versé dans le service de santé comme infirmier et affecté à l'hôpital bénévole de Nantes [ 8 ]. À la fin de l'année, il écrit sa première lettre à Guillaume Apollinaire à laquelle il joint le poème Décembre [ 9 ].

En décembre [ réf. Le 20 novembre , Breton est envoyé au front comme brancardier. Il y aurait également des poèmes de chacun en regard de quelques tableaux. Rencontré le mois suivant, Paul Éluard est immédiatement intégré dans le groupe [ 16 ]. Le succès critique en fait un ouvrage précurseur du surréalisme [ 17 ]. Le 23 janvier , Tristan Tzara arrive enfin à Paris. Une nouvelle série de Littérature avec Breton et Soupault pour directeurs, recrute de nouveaux collaborateurs comme René Crevel , Robert Desnos , Roger Vitrac mais, définitivement hostile à Picabia, Soupault prend ses distances avec les surréalistes.

Breton semble fatigué de tout: Dans un entretien avec Roger Vitrac , il confie même son intention de ne plus écrire. Le 15 octobre , paraît, en volume séparé, Le Manifeste du surréalisme initialement prévu pour être la préface au recueil de textes automatiques Poisson soluble. Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie. Quelques jours après, le groupe publie le pamphlet Un cadavre , écrit en réaction aux funérailles nationales faites à Anatole France: Breton radicalise son action et sa position politique.

Avec les collaborateurs des revues Clarté et Philosophie , les surréalistes forment un comité et rédigent un tract commun: Le 4 octobre , il rencontre dans la rue Léona Delcourt , alias Nadja [ 27 ]. De nous il faut que quelque chose reste Pour elle, Breton ajoute une troisième partie à Nadja. Ce second manifeste est aussi l'occasion pour lui de régler ses comptes, de manière violente en maniant jusqu'à l'insulte et le sarcasme [ 32 ] , et de faire le point sur les remous qu'a connus le groupe ces dernières années.

En réaction au Second manifeste , des écrivains et artistes publient un recueil collectif de pamphlets contre Breton, intitulé Un Cadavre. Georges Limbour et Georges Ribemont-Dessaignes y commentent la phrase où tirer au hasard dans la foule est qualifié d'acte surréaliste le plus simple.

Limbour y voit un exemple de bouffonnerie et d'impudeur et Ribemont-Dessaignes traite Breton d'hypocrite, de flic et de curé [ 38 ].

Après la publication de ce pamphlet, le Manifeste aura une seconde édition, où Breton ajoutera une note insistant sur le fait, déjà indiqué dans la première édition, mais moins nettement, que qualifier un acte d'acte surréaliste le plus simple n'est pas recommander de le commettre [ 39 ].

Le titre de la revue est d' Aragon. Dès cette époque, les surréalistes se retrouvent au sein de l'AEAR sur les positions de l' Opposition de gauche. Sollicité, Léon Blum refuse poliment son soutien. En , Breton rencontre Jacqueline Lamba dans des circonstances proches de celles évoquées dans le poème Tournesol écrit en De cette rencontre et des premiers moments de leur amour, Breton écrit le récit L'Amour fou.

De leur union naîtra une fille, Aube. Il fallut le suicide de René Crevel pour que les organisateurs concèdent à Éluard de lire le texte. En , Breton organise la première Exposition internationale du surréalisme à Paris.

Il rencontre Aimé Césaire. Le 14 juillet, il arrive à New York, où demeurent pendant la guerre de nombreux intellectuels français en exil [ 44 ] , [ 45 ]. Jacqueline le quitte pour le peintre David Hare. Le 10 décembre , Breton rencontre Elisa Bindorff.

Ensemble, ils voyagent jusqu'à la péninsule de la Gaspésie , à l'extrémité sud-est du Québec. Pour régler les questions pratiques de divorce et de remariage, Breton et Élisa se rendent à Reno dans le Nevada. Il en profite pour visiter les réserves des indiens Hopis et Zuñis , emportant avec lui des ouvrages de Charles Fourier. Sa présence coïncide avec un soulèvement populaire qui renverse le gouvernement en place [ 48 ].

Accompagné de Wilfredo Lam , il rencontre les artistes du Centre d'Art de Port-au-Prince et achète plusieurs toiles à Hector Hyppolite , contribuant à lancer l'intérêt pour la peinture populaire haïtienne. Le 25 mai , il est de retour en France. Malgré les difficultés de la reconstruction de la France et le début de la guerre froide , Breton entend poursuivre sans aucune inflexion les activités du surréalisme. Et les polémiques reprennent et se succèdent: Ils veulent fonder à cet effet une revue littéraire et idéologique où les grandes traditions du libre examen seraient reprises et revivifiées.

Aucun n'a formulé de désaccord. Le projet n'a finalement pas abouti en raison de difficultés financières, pas du tout en raison de divergences idéologiques [ 51 ]. Breton est alors pris à partie par Gil Joseph Wolman et Guy Debord qui soulignent dans un texte sur le mode allégorique sa perte de vitesse au sein du mouvement [ 53 ]. De à il dirige, pour le Club français du livre , la publication des 5 volumes de Formes de l'Art, dont il rédige lui-même le premier tome: Il manifeste son intérêt pour l'art naïf par sa rencontre avec le peintre Ferdinand Desnos qui peint son portrait en [ 54 ].

Parallèlement, il s'engage dans la défense du droit à l' objection de conscience , entre autres en parrainant le comité créé par Louis Lecoin , aux côtés d' Albert Camus , Jean Cocteau , Jean Giono et l' abbé Pierre. Ce comité obtient un statut, restreint, en décembre pour les objecteurs.

La puissance de la réclame est bien supérieure à celle de la poésie [ Les autres arts suivent la poésie. Toute idée de contrainte, militaire, cléricale ou sociale, a toujours suscité en lui une révolte profonde. Mais cette notion est dépourvue à ses yeux de tout fondement mystique. Pour souligner son accord avec le matérialisme dialectique , il cite Friedrich Engels:

« SAUVER LES ENFANTS : 1938-1945 »

Share this:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.