Imperial Cleaning

Injaculation

Le contenu de cet article ou de cette section est peut-être sujet à caution et doit absolument être sourcé novembre

Comment regarder un max de video gay gratuite

Sélectionnez un type

Dans les sous-cultures urbaines d'hommes efféminés, le mot gay était alors employé pour désigner les bars et les rues où les membres de ces communautés se retrouvaient, sans désigner les homosexuels pour autant. Le terme a commencé à être utilisé en référence aux relations entre personnes de même sexe en , avec un usage qui remonte peut-être à [ 4 ] , au moment où le terme médical stigmatisant, homosexualité , a été inventé.

Mais son usage populaire en ce sens n'existe que depuis les années [ 4 ]. Cette signification apparaît aux États-Unis dans les années , suite aux émeutes de à New York, à travers les premières tenues de Gay Pride la première fut Christopher Street Liberation Parade en , coordonnée par Brenda Howard , qui visaient une pleine acceptation des gays et non pas une tolérance mêlée d'hypocrisie.

Dans un tout autre sens, un usage argotique à caractère péjoratif du mot apparaît dans certains pays anglo-saxons dans le courant des années Cet usage peut s'appliquer aux femmes également.

La bande dessinée britannique Jane est publié pour la première fois dans les années et décrit les aventures de Jane Gay. Loin de l'homosexualité, il fait référence à un style de vie libre avec beaucoup d'amants. En , la comédie musicale Bitter Sweet de Noël Coward contient une autre utilisation du mot dans un contexte qui implique fortement l'homosexualité.

Pretty boys, witty boys, You may sneer At our disintegration. Haughty boys, naughty boys, Dear, dear, dear! D'autres usages, à cette date, ont la même ambiguïté. Alors que les principaux facteurs sont internes et sont liées à la personnalité du manager, il peut également être attribué en partie à des pressions extérieures telles que la culture organisationnelle , une forte pression sur les délais, une pression grandissante sur la performance, l'instabilité du poste de manager, la lourdeur de l'environnement réglementaire, etc.

Les formes graves de micromanagement peuvent être liées à des troubles obsessionnels-compulsifs TOC. Le micromanagement peut aussi être vu comme une tactique utilisée par les managers pour éliminer les employés non désirés, soit en créant des normes auxquelles les employés ne peuvent pas répondre — ce qui conduit à la démission, soit en créant un milieu de travail stressant amenant les salariés à partir.

Indépendamment de la motivation, l'effet peut créer des ressentiments, altérer la confiance et, habituellement, empêche un travail d'équipe efficace. Le micromanagement peut se reconnaître par une tendance du manager à effectuer les tâches assignées à ses subordonnés. Il est également lié à des demandes pour des rapports inutiles et trop détaillés "reportomania".

Des exemples typiques incluent, mais ne sont pas limités à, le contrôle de la performance. Un micromanager a tendance à exiger une surveillance constante et détaillée et tend à être trop centré sur la procédure plutôt que sur la performance globale, la qualité et les résultats.

Les formes graves de micromanagement éliminent généralement la confiance et peuvent provoquer des comportements antisociaux.

Parce que les relations manager-employé incluent en général une différence de pouvoir et d'âge, les structures psychologiques dans les relations de micromanagement peuvent reproduire les mêmes conséquences que les relations parents-enfants, tels que le double aveugle, ou d'avoir des parents critiques qui empêchent le développement adéquat de l'estime de soi. Un dérivé, goudou , existe, ressenti comme moins péjoratif et plus amical [ 10 ] , voire tendre.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia: Espaces de noms Article Discussion. Navigation Accueil Portails thématiques Article au hasard Contact. La dernière modification de cette page a été faite le 28 janvier à

Learn English

Share this:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.