Imperial Cleaning

Sur les routes de l'ardéchoise

Expression Auteur Les deux Mots-clés: Mgr Daniel Nlandu, en présence de ses collègues évêques du Kongo Central.

Si vous avez le même sexe que le mort…

Dans tous les cas

L es archéologues soviétiques y ont trouvé , entre les années et la fin des années , les traces d' une riche civilisation, datant du 3ème millénaire avant J. Cette civilisation a été aussi baptisée " civilisation de l'Oxus" par d es archéologues français H. Les éternels migrants qui s'établirent en Bactriane du 3ème millénaire jusqu'au début du 2ème millénaire venai en t des steppes de Russie et d 'Europe du Nord.

Nombre de traits culturels de la civilisation d e l'Oxus se retrouvent dans les civilisations de l'Élam, de la Mésopotamie , de l'Indus et de l'Iran ancien. Sur le plan linguistique, l'avestique le zend et le sanskrit sont proches. Par exemple, le Dieu " solaire " se dit Mitra en sanskrit et Mithra en avestique. L 'archéologue gréco-russe Viktor Sarianidi a étudié les sites de Togolok et de Gonur Tepe, et il y a dégagé les restes de temples ou d'aires sacrées, et des enceintes fortifié es.

Il y a découvert des "foyers" d'une architecture élaborée, avec d 'importantes quantités de cendres. Il affirme également y avoir trouvé des restes de plantes hallucinogènes Ca nnabis et E phedra.

Sarianidi interprète ces éléments comme l es indices d'un culte religieux pré-avestique ou para-zoroastrien, avec consommation de H aoma. Il est tentant de trouver là matière à élaborer des comparaisons avec les rites religieux , védiques ou avestiques, que des Indo-Iraniens pratiquaient à la même époque, mais plus au sud, dans le bassin de l'Indus ou sur les hauts-plateaux du Balouchistan. Il n'existe aucune trace écrite de la civilisation de l'Oxus.

D e ces textes se dégage une impression assez différente de ce lle qui ressort des traces trouvées à Togolok ou à Gonur Tepe , quant à la mise en scène de la célébration du divin. Il ne semble avoir aucun besoin de complexes architecturaux élaborés, tel s ceux laissés par la "civilisation de l'Oxus".

En revanche, ce qui semble lier ces divers cultes , que l'on peut qualifier "Indo-Iraniens", c'est l'usage religieux d 'un jus fermenté et hallucinogène, qui a reçu les noms de Sôma dans l'aire védique et d e Haoma , dans l'aire avestique.

Le s mot s Sôma et Haoma sont en fait identiques , du point de vue linguistique, car l 'avestique met un h aspiré là où le sanskrit met un s. Le suc des plantes hallucinogènes contribue à la divination, liant intimement la chimie de la nature et celle du cerveau. T out le cycle cosmique est ainsi compris et intégré. Une prière avestique dit: Les composantes du liquide sacré eau, beurre clarifié, sucs végétaux sont soigneusement mélangées dans un vase sacré, le samoudra.

Le Feu vient originairement de la terre, et son rôle est de faire le lien avec le Ciel. Il n'y a rien de naturaliste dans ces images. Le Feu est attisé par le Vent qui se dit Vâyou en avestique comme en sanskrit.

Asura a pour racine asu , la vie. Il importe de rappeler, spécialement à notre époque d'ignorance et d'intolérance, que les théologies védique et avestique de la Vie, de la Sagesse, de la Vérité, précèdent d'au moins un millénaire la tradition du monothéisme abrahamique, laquelle remonte tout au plus à ans av. Le sens religieux de l'humanité est bien plus ancien, bien plus originaire que ce que les plus anciennes traditions monothéistes ont voulu nous faire croire, en s'appropriant l'essentiel de l'élection et de la parole divines, et en oubliant leurs anciennes racines.

Il me paraît extrêmement important de considérer l'aventure "religieuse" de l'humanité dans son entièreté, et cela en remontant autant qu'il est possible aux yeux de l'esprit de le faire, jusqu'à l'aube de sa naissance.

Il est important de comprendre cette aventure qui se prolonge depuis des centaines de milliers d'années, comme une recherche et un approfondissement d'une puissante intuition du divin, -- y compris grâce à l'usage réglé de ce que le poète Henri Michaux appelait, dans un autre contexte, la "connaissance par les gouffres". Par Philippe Quéau le dimanche 9 septembre , Employé lors du sacrifice védique, le Sôma est un liquide inflammable composé de beurre clarifié, d'eau et d'une concoction de diverses plantes hallucinogènes.

Après l'avoir enflammé, les prêtres védiques font couler le Sôma vers le foyer qui a pour nom yoni , mot qui signifie aussi en sanskrit "matrice, utérus, vulve" où il sera entièrement consumé.

Le Sôma est d'essence divine. Il est "l'âme du sacrifice". Il incarne le Dieu vivant, Agni. Le Sôma est à la fois "Dieu" et "sacrifice". On y lit des mots comme amant, femme, matrice, ardeur, plaisir, — qui sont autant de métaphores cachées, à interpréter avec soin. Prenez résidence dans la matrice où cela coule. Particulièrement intéressant à cet égard, le Cantique des cantiques, composé six ou huit siècles après le Rig Veda.

Le miel et le lait sont sous ta langue. De la comparaison entre le Rig Véda et le Cantique des cantiques, textes éloignés de plusieurs siècles, il ressort que ces traditions partagent malgré leurs distances la même atmosphère de fusion amoureuse avec le divin.

Ajoutons que, dès le Paléolithique, les traces laissées par les religions de la préhistoire témoignent de métaphores comparables.

La Vénus de Laussel, nue, brandit une corne pour la boire. Cette Vénus a 25 ans. Mais son geste est toujours jeune. Par Philippe Quéau le vendredi 7 septembre , Le nom ' Zarathoustra ' signifie rait "Celui qui a des chameaux jaunes" , selon l'orientaliste Eugène Burnouf i qui fut l'un des premiers savants, après Abraham Hyacinthe Anquetil-Duperron, à s'intéresser à la religion de l'Avesta et à sa langue.

En langue avestique ou zend , z arath a pour sens: Vingt-deux siècles plus tôt, Aristote s'était aussi intéressé à Zoroastre , et il avait donné dans son Traité de la magie une autre interprétation.

On a pu par ailleurs argu er que l e mot u s htra se rapproche d u sanskrit ashtar , qui a donné " astre " en français et " star " en anglais. Zarathoustra, le "couvert d'or"? On comprend que la "prière" s'adresse au Dieu suprême, qui a pour nom Ahura ou Mazda , deux de ses attributs la "seigneurie" et la "sagesse". Mais pourquoi adresser une prière à la "prière" elle-même? D'un point de vue structurel, si l'on peut dire, il importe de prêter attention à cette inversion de la transmission de la parole.

Autrement dit, le Livre le Vendidad est antérieur à toutes ses manifestations terrestres. C'est le Livre qui a communiqué la Parole divine à Zoroastre, -- et non l'inverse. C'est le Livre qui est l'auteur de la révélation divine, et non le prophète qui n'en est que l'agent de transmission. Il est fort tentant, si l'on s'intéresse à l'anthropologie comparée des religions, de noter l'analogie entre le Vendidad, la Torah et le Coran.

Ces trois 'prophètes' ne sont pas les auteurs du texte sacré, ils n'en sont que les "porte-paroles". Ces textes Vendidad, Torah, Coran ont donc un statut 'divin', attesté dans ces trois religions 'monothéistes' ix. Par contraste, le statut des textes sacrés d'une autre religion monothéiste, le christianisme, est fort différent. Si l'on conserve un point de vue 'structurel', 'anthropologique', il faut souligner cette différence entre les trois religions avestique, judaïque et islamique, et le christianisme, qui n'est pas la religion d'un Livre.

Certes, le christianisme reconnaît comme "livres" la Torah et les Prophètes. Il y ajoute ses propres "livres", les Évangiles. Ils n'ont pas été 'dictés' par Dieu aux évangélistes, Matthieu, Marc, Luc, Jean, alors que la Torah a été 'dictée' à Moïse, le Coran a été 'dicté' à Muhammad et le Vendidad a 'donné' la parole à Zoroastre.

Les Évangiles sont des témoignages humains, non des textes divins — ils ont été écrits par des contemporains de Jésus, qui rapportent, chacun dans son style, des évènements auxquels ils ont été mêlés. Les Évangiles ne sont pas des émanations divines, mais des récits humains. Dans le christianisme, ce n'est pas un "Livre" qui incarne la parole divine, mais une "Personne", qui s'appelle aussi le "Verbe". C'est une religion du "Verbe".

Ce n'est pas une simple question de nuance. A l'évidence, la différence entre le "Livre" et le "Verbe" mène à des conséquences profondes, non seulement sur le plan théologique, mais sur le plan anthropologique. D'abord, le fait de ne sacraliser ni un "Livre", ni la langue dans laquelle il a été 'écrit', permet d'éviter de succomber à une sorte d'idolâtrie du savoir ou de la connaissance.

Puisqu'il n'y a pas de texte 'révélé', 'sacro-saint' au iota près, ni de langue 'divine', alors on peut éviter la concupiscence intellectuelle libido sciendi et les excès d'interprétation. Il est aussi désormais possible, par principe, de traduire, sans perte de sens excessive, les textes originaux dans toutes les langues de la terre. Ensuite, le fait de reconnaître l'incarnation du divin dans une 'personne' le Christ , et non dans un 'livre' le Vendidad , la Torah ou le Coran , met en relief une différence radicale entre l'ontologie de l'écrit un sacré littéralement figé et l'ontologie de l'oral une parole vivante, avec ses clartés, ses obscurités, ses fulgurations et ses profondeurs.

Enfin, notons l' absence dans le christianisme de toute trace ou preuve matérielle, autre que mémorielle ou spirituelle, transmise dans l'esprit des hommes, de ce qui fut jadis attesté être une incarnation divine il y a deux mille ans. Cette absence s'oppose significativement à la densité objective, massive, intouchable, des textes 'révélés' du judaïsme, de l'islam ou de la religion avestique, qui se présentent comme des traces ou des preuves palpables, quoique diverses et quelque peu divergentes, de l'incarnation textuelle du divin.

Concluons, d'un point de vue strictement anthropologique, dénué de toute considération apologétique. Dans l' absence d'un Texte, décrété 'divin' par essence, l'infini de ses possibles ré-interprétations, auto-engendrées par leur puissance propre, se clôt d'avance comme une impasse, au fond C'est un allègement et une libération. Une autre voie de recherche s'ouvre.

Évidence de l' absence - et présence à la Présence. Ouvrage contenant le texte zend. Tous les autres dieux n'y sont que des "dieux" mineurs, comme on rencontre dans le judaïsme ou l'islam sous formes d' "anges". Par Philippe Quéau le dimanche 2 septembre , Selon certaines interprétations transmises par la religion juive, le monde aurait été créé par Dieu il y a environ ans. La science moderne estime que le Big Bang a eu lieu il y a 13,8 milliards d'années.

Ces chiffres ne sont pas nécessairement contradictoires, les années bibliques pouvant être métaphoriques. D'ailleurs, pourquoi l'âge de l'univers coïnciderait-il nécessairement avec celui du Big Bang? L'univers a peut-être eu d'autres formes d'existence antérieures, impossibles à observer, l'horizon cosmologique formant une barrière impénétrable. Pour qui veut s'éloigner des passions transitoires des hommes, la profondeur des âges reculés est source d'inspiration.

L'astronomie, la cosmologie, la géologie, la climatologie, sciences des temps longs, mettent en lumière la fugacité des vies humaines. L'archéologie ou l'anthropologie des religions sont aussi porteuses de leçons de relativité, quoique travaillant sur des échelles de temps beaucoup plus réduites, bien inférieures à la durée totale de l'hominisation, et plus inférieures encore, de plusieurs ordres de grandeur, à la durée estimée de l'existence de l'univers.

Mais elles témoignent de l'étrange permanence de mythes permettant à l'homme de transcender l'idée même du temps. Au moment où Abraham décida d'émigrer d'Ur en Chaldée, vers le 12ème siècle av. Des traces archéologiques de rites funéraires en font foi, qui ont été découvertes en Haute Égypte, et qui datent du 4ème millénaire av.

A 42km de Pékin, dans les grottes de Chou-Tou-Kien, ou Zhoukoudian selon la transcription Pinyin, des archéologues dont un certain Pierre Teilhard de Chardin ont découvert en des restes d'hominidés.

On leur attribua le nom de Sinanthropus pekinensis , changé plus tard en Homo erectus pekinensis. La datation est estimée à ans. Ces hominidés maîtrisaient la chasse, la fabrication d'outils et le feu. Ils ont surtout prouvé être suffisamment adaptés pour survivre, pendant des centaines de milliers d'années, à des périodes successives de glaciation et de réchauffement. Dans les mêmes strates géologiques, on a découvert de nombreux restes d'animaux qui paraissent comme une Arche de Noé mémorielle et transgénérationnelle.

Quel rapport avec la religion? Un rapport ténu, mais tenace. On n'a retrouvé sur le site funéraire de Chou-Tou-Kien que des crânes, et presque aucun des autres os du squelette humain.

Il pourrait donc s'agir, selon certaines interprétations autorisées, de traces de festins cannibales, ou de cérémonies religieuses. De nombreuses découvertes similaires, réparties dans d'autres régions du globe, appuient ces hypothèses.

Parmi ces crânes, 27 d'entre eux étaient couverts d'ocre rouge et orientés vers l'ouest. On a pu établir que les crânes avaient été soigneusement détachés des corps à l'aide de silex taillés. La manière dont les crânes ont été détachés du squelette et la trace de trépanations permettent l'hypothèse que les cerveaux ont été extraits rituellement et sans doute consommés lors de repas funéraire, en signe de "communion" avec les morts.

Il ne s'agissait pas d'un cannibalisme "sauvage" s'appliquant à des éléments capturés parmi des hordes ennemies. Sur le même site, ont en effet été trouvés à proximité 20 squelettes d'enfants, parés de coquilles d'escargot, 9 squelettes de femmes avec des colliers de dents de cerf, et 4 squelettes d'homme adultes. En Suisse, dans les grottes moustériennes de Drachenloch, on a trouvé un ensemble de têtes d'ours regardant l'orient, et en Styrie, à Drachenhöhle, une fosse moustérienne avec 50 fémurs d'ours également tournés vers l'orient.

On peut déduire de ces faits et de bien d'autres similaires, qu'au Paléolithique, depuis sans doute un million d'années, et peut-être plus encore, le culte des morts était observé selon des formes rituelles et "religieuses". Certains détails révélateurs présence d'outils et de nourriture près des corps ensevelis permettent d'inférer que les hominidés du Paléolithique croyaient en une survie après la mort.

Dans ces cavernes, ces grottes, en Chine ou en Europe, des hommes du Paléolithique enterraient leurs morts avec un mélange de vénération, de respect, mais aussi de crainte et d'inquiétude pour leur passage dans un autre monde. Qu'est-ce qu'un million d'années? Pas grand chose, rapporté à l'âge de l'univers. Mais aussi une mémoire immense, totale, accumulée dans la substance des générations humaines.

Le temps n'entre pas en ligne de compte ici. Il n'a plus de pertinence, dans une question qui le nie. Une question que, depuis son origine, l'humanité se pose: Comment vivre avec la pensée de la mort? Depuis plus de mille fois mille ans les hommes savent qu'ils doivent mourir.

Et depuis tout ce temps, si court géologiquement parlant, quelques d'entre eux ont aussi su, avec une certitude absolue, ce qui vit au-delà du temps. Antiquity, vol 27, , cité par E. James, La religion préhistorique. Par Philippe Quéau le jeudi 30 août , Les religions tribales ou nationales, les sectes exclusives, réservées à des initiés, n'avaient aucun penchant pour un divin sans frontière.

Mais, le divin étant une fois posé dans la conscience des hommes, comment lui assigner quelque limite que ce soit? Deux siècles après Jésus, il voulut le dépasser en "universalité", par un syncrétisme de gréco-bouddhisme et de zoroastrisme. Le manichéisme eut son heure de gloire, et se répandit jusqu'en Chine.

Aujourd'hui encore, le manichéisme, axé sur le grand combat du Bien et du Mal, a sans doute une influence certaine, quoique sous d'autres appellations. Les premiers Chrétiens ne se percevaient plus comme Juifs ou Gentils. On ne peut nier qu'ils apportaient un souffle nouveau. Les Juifs se séparaient des Goyim. Les Grecs s'opposaient aux Barbares. Les Chrétiens sortaient du champ. A la même époque, des mouvements religieux contraires, et même antagonistes au dernier degré, voyaient le jour. Les Esséniens, par exemple, allaient dans un sens opposé à cette aspiration à l'universalisme religieux.

Cette attitude silencieusement aggressive est fort répandue dans le monde religieux. Cléarque de Soles, philosophe péripatéticien du 4ème siècle av. Le texte de la Règle de la communauté, trouvé à Qumran, donne une indication: Il y a un large accord parmi les chercheurs pour déceler dans cette vision anthropologique une influence iranienne.

Shaul Shaked écrit à ce sujet: Cette conception dualiste semble avoir été, dès une haute époque, largement disséminée. En revanche, les premiers Chrétiens avaient une vue différente quant à la réalité de ce dualisme, ou de ce manichéisme.

Origène a une autre interprétation. Le manichéisme lui-même variait sur cette question. Il ressort de toutes ces traditions, si diverses, une leçon unique. Elle est aussi attachée à un principe supérieur, spirituel, qui la garde et la guide. Il y a là un champ de recherche d'une fécondité inimaginable.

Cité in Guy Stroumsa. Quod omnis probus liber sit. Règle de la communauté. Yoma 69b, Baba Bathra 16a, Gen Rabba 9. Homélies sur saint Luc. Par Philippe Quéau le vendredi 24 août , L'ancienne religion juive, dès son origine, privilégia le sacrifice animal au Dieu, l'oblation du sang. Un agneau, une chèvre, un bouc, une génisse ou une colombe pouvaient faire l'affaire. L'égyptologue Jan Assmann avance, avec d'autres, que le sacrifice d'ovins ou de bovins avait été conçu par Moïse comme une façon de se démarquer radicalement de l'antique religion égyptienne.

Celle-ci considérait en effet le Taureau Sérapis comme un avatar divin. On peut concevoir que le judaïsme, dans sa haine des "idoles", ait pu vouloir ordonner de sacrifier le "taureau" qui semblait en incarner la quintessence.

P lus loin vers l'Orient, dans le bassin de l'Indus, et bien avant le temps d'Abraham ou de Moïse, la religion plus ancienne encore du Véda, excluait tout sacrifice animal. La cérémonie védique était organisée autour du sacrifice du lait de la vache, -- et non de son sang. Par un contraste certain avec la religion juive qui célèbre au Temple le sacrifice de l'agneau ou du mouton, par contraste aussi avec les cultes à mystère et le mithraïsme de l'Empire romain, qui prôn aient le sacrifice du taureau , la religion védique considérait l a vache comme ' sacrée ', ce qu'elle est aujourd'hui encore pour l'hindouisme.

Dans le Véda, la vache a une importance symbolique sans équivalent , parce qu'elle joue un rôle unique dans le cycle cosmique de la vie. La lumière du soleil inonde la terre, fait pousser l'herbe, qui nourrit la vache, laquelle produit le lait.

Ce lait tire en dernière analyse son origine des forces cosmiques. D ans le sacrifice , il est utilisé sous forme de ' beurre clarifié ', liquide, inflammable. Il entre dans la composition du s ôma , auquel on ajoute d'autres sucs végétaux, aux propriétés psychotropes. L e lait, issu du cosmos, retourne vers son origine, sous forme de flamme, de fumée et d'odeur, en hommage à la Divinité universelle.

Et le s ôma met aussi le ' feu' à l'esprit des participants, pour parler de façon figurée , de par la puissance psychotrope de ses émanations, les incluant de ce fait dans la figuration du grand cycle divin. Le Véda consacre au culte du sôma , personnalisé en 'Sôma', une importante liturgie comprenant les hymnes du 9ème Mandala, lequel commence ainsi:. Le 'jeune Sôma' coule après avoir été mêlé au lait des 'vaches invulnérables' ii , afin de régaler Indu, "l'âme primordiale du sacrifice" iii.

Sôma est un Dieu immortel, invincible, généreux, pur, qui, "tel l'oiseau, vole vers le vase du sacrifice" iv , puis qui s'élève vers le Ciel, irrésistible, et permet aux hommes de "jouir de la vue du Soleil" ou, dans une autre traduction v , leur donne une "portion de Soleil" vi.

Les libations à Sôma "s'étendent telles que les vents, telles que la pluie, telles que les flammes" vii , et "elles s'étendent sur la surface de la terre, sur la voûte céleste, jusqu'au monde le plus éloigné" viii. Sôma est appelé Pavamâna, "maître du monde" ix , il est "éclatant parmi les autres D ieux" x. Il est le "Seigneur de la Parole" xvi , le "maître de la Prière" xvii , le "Seigneur de l'esprit" xviii. Il est le "Prudent Sôma", le "Sage Sôma, versé par la main du Sage, [qui] répand la joie dans la demeure chérie d'Agni" xix.

Mais il est aussi "l'auteur de l'ivresse" xx. A Sôma, on peut répéter en un refrain lancinant: Il "révèle au chantre le nom secret des Dieux" xxii. Comme Indu, Sôma est "l'âme du sacrifice" xxiii et il réalise l'union du 'divin' au 'divin' par l'intermédiaire du 'divin': Les métaphores érotiques de cette 'union' abondent.

De la Flamme sacrée on dit: Leur union se consomme avec éclat et magnificence. Les épousailles de la liqueur somatique et du feu ardent représentent l'union divine du divin avec le divin. La métaphore de l'amour brûlant et celle, très explicite, de l'union consommée, sont aussi des images du Divin engendrant le Divin.

Sôma, "en murmurant se répand dans le vase, où il dépose son lait antique, et il engendre les Dieux. Il "s'unit avec tendresse comme un nourrisson s'attache à sa mère. De même que l'époux accourt vers son épouse, il vient dans la coupe et se confond dans le vase avec [le lait] des Vaches" xxvii. Le sens premier de yoni est: Le dictionnaire sanskrit de Monier-Williams donne plusieurs autres sens dérivés: P ar sa position essentielle dans le processus matériel du sacrifice, le yoni joue à la fois le rôle de la matrice et du berceau du Divin, permettant sa conception, son engendrement et sa naissance.

Langlois traduit ce même verset RV, IX, 25, 2 en donnant à yoni le sens plus neutre de 'foyer': Le Divin védique naît mystiquement, non d'une matrice vierge, mais d'un yoni baigné de liqueur divine, et enflammé de flammes brûlantes.

Mais le yoni n'est pas seulement la matrice d'où naît le Dieu, il est aussi son Ciel, sa résidence à jamais: Les très nombreuses images associées au Sôma diffractent la compréhension de son sens profond. Ce Dieu versé pour les Dieux, par une génération antérieure, d'or, coule dans ce qui l'enflamme.

Le Dieu est éternel et destructeur, il est or et lumière, il est doux et savoureux. Il est Lumière née de la lumière. Il est Feu né du feu Les flammes du Sôma en feu sont des 'voix'.

La Parole, en personne, a parlé ainsi: C'est moi qui confère richesses à qui fait libation, à qui invoque [les Dieux], à qui sacrifie, à qui presse le Sôma. C'est moi, de moi-même, qui prononce ce qui est goûté des dieux et des hommes. C'est moi qui enfante le père sur la tête de ce monde, ma matrice est dans les eaux, dans l'océan. De là, je m'étends à tous les mondes et le ciel, là-bas, je le touche du sommet de ma tête.

Je souffle comme le vent, embrassant tous les mondes, plus loin que le ciel, plus loin que la terre: Sôma naît et vit de tous ces chants, prières, paroles, murmures, crépitements, mugissements, De tout ce bruit, 'trois Voix' tranchent: Ils font entendre les trois voix; les Vaches mugissent. Le Brillant Dieu part avec son murmure.

Les grandes mères du sacrifice, enfantées par les Rites pieux ont répondu à ce bruit. Elles parent le nourrisson du Ciel. Sôma est, disions-nous, le "Maître de la Prière". Dans la traduction de M. Firmin-Didot, , Tome 3ème, p. IX, Hymne I, 9. IX, Hymne II, Griffith , disponible sur Wikisource. IX, Hymne IV, 5. IX, Hymne V, 1. IX, Hymne V, 5. IX, Hymne V, 6. Firmin-Didot, , Tome 4ème, p. La nuit, le jour? Ce désir est la première graine de conscience, disent les présages.

La graine ou la terre? Même les dieux vinrent plus tard. Peut-être que seuls les êtres originels savent. IX, Hymne V, 9. IX, Hymne VI, 8. Ainsi, les neurosciences cherchent à comprendre le phénomène de l'esprit dans le cadre selon lequel la pensée et le comportement humains sont uniquement causés par les processus physiques se déroulant dans le cerveau.

Elles opèrent par la voie d'un réductionnisme en recherchant une explication pour l'esprit en termes d'activité cérébrale [ 44 ] , [ 45 ]. Pour étudier l'esprit en termes d'encéphale, plusieurs méthodes de neuroimagerie fonctionnelle sont utilisées afin d'étudier les corrélations neuroanatomiques de divers processus cognitifs qui constituent l'esprit.

Les indices obtenus par imagerie cérébrale indiquent que tous les processus de l'esprit ont des correspondances physiques dans les fonctions cérébrales [ 46 ].

L'identification de la cause et des conditions nécessaires et suffisantes requiert des manipulations expérimentales claires de cette activité.

Si une manipulation de l'activité cérébrale modifie la conscience, alors un rôle causal pour cette activité cérébrale peut être déduit [ 47 ] , [ 48 ].

Les deux types d'expérience de manipulation les plus courants sont les expériences de perte de fonction et d'augmentation de fonction. De plus, les neuroscientifiques étudient comment l'esprit se développe avec le développement du cerveau [ 50 ]. Le physicien Sean M.

Carroll a écrit que l'idée d'une âme est en opposition avec la théorie quantique des champs en anglais quantum field theory , en abrégé QFT. Il écrit que pour qu'une âme existe: À l'inverse, le Professeur Hans Halvorson de l' Université de Princeton a souligné une difficulté conceptuelle à rendre la mécanique quantique logiquement cohérente. Son débat de sur le sujet avec Sean Carroll, à l' Université de Caltech , est disponible via plusieurs sources sur le web.

Halvorson fait remarquer que certaines interprétations du problème de la mesure en mécanique quantique semblent exiger une observation par un esprit ou un agent conscient voir esprit quantique pour effondrer la fonction d'onde afin d'obtenir un résultat déterminé.

Puisque la mécanique quantique pose le principe d'une superposition en tant qu'état normal de la matière, un cerveau matériel devrait aussi se trouver dans un état indéterminé très semblable au chat de Schrödinger. Comment peut-il alors produire un résultat déterminé? Halvorson soutient que cela nécessite logiquement quelque chose de très semblable à une âme immatérielle qui peut effectuer l'observation et effondrer la fonction d'onde [ 52 ].

Ce problème général fut initialement mis en évidence par le physicien Eugene Wigner , qui pensait que l'effondrement de la fonction d'onde était dû à l'activité de l'esprit. Le physicien théoricien Roger Penrose et d'autres ont développé un point de vue similaire. Dans un court article auto-publié, Barette explique en utilisant des exemples simples que l'âme est une propriété émergeante de l'organisation complexe de la matière dans le cerveau [ 55 ].

Cependant ses expériences imprécises sur un échantillon trop faible ne sont pas considérées comme une preuve sérieuse. Il ne retenait que des personnes tuberculeuses et rejetait des individus qui contredisaient sa supposition. Il ne savait pas l'heure précise du décès des individus:.

Il fit la comparaison avec des chiens qui n'étaient pas tuberculeux, contrairement aux humains, et fit l'hypothèse que les chiens n'avaient pas d'âme avant de comparer les résultats. Il fit aussi une interprétation a posteriori ainsi qu'un biais de raisonnement. Ces expériences n'ont pas été reproduites, même pas par le Dr McDougall. Il s'agit en réalité d'une métaphore pour désigner le fonctionnement endopsychique, perçu comme une entité cohérente en elle-même. Dans le cadre de la psychologie analytique jungienne , le terme d' âme est en effet élevé au rang de concept.

Les divers courants ésotériques [ réf. Pour Robert Fludd, l'âme intellectuelle comprendrait elle-même trois parties: Il est parfois question d'âme spirituelle, laquelle désigne alors l'esprit ou une partie de l'esprit triplement organisé par exemple dans la théosophie développée par H. Blavatsky , où l'âme spirituelle est aussi le buddhi.

Cependant, l'Ego, ne doit pas être confondu avec le terme de personnalité, qui représente dans le langage commun le plan inférieur à l'âme, tandis que le plan supérieur à l'âme est l'esprit la Monade.

Le corps mental est lié à l'intellect, tandis que le corps mental supérieur l'intuition est lié à l'âme. Ainsi, se différencient l'esprit, l'âme et le corps, synonyme de la Monade, l'Ego, la personnalité.

Pour le gnostique moderne qu'est Jan van Rijckenborgh , l'homme a deux âmes: La manifestation sur le plan de l'âme ressemble plus à une boule de lumière qu'à tout autre chose.

Cependant on parle encore des 5 corps dans le langage courant. Le corps astral ressemble beaucoup au corps physique, mais en plus lumineux et en plus transparent et plus léger. Pour Jean Prieur , l'âme des animaux est une évidence:.

Un beau site, très surélevé où désormais seront enterrés des hommes et femmes Ne-Kongo illustrés par leurs vertus spirituelles et citoyennes. Honorable Mbenza Thubi se trouve ainsi le premier habitant de ce prestigieux village. Rentrée des grands séminaristes de Boma Comme de coutume, avant de rejoindre leurs séminaires respectifs, les grands séminaristes du diocèse se retrouvent autour du Père évêque pour une rencontre. La rencontre est organisée par le Chargé de la Formation Initiale.

Le thème général de cette année était sur les jeunes, en lien avec le thème pastoral diocésain consacré aux jeunes, en préparation au prochain synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel. Aussi le thème diocésain se formule-t-il comme suit: Le vendredi était réservé à embarquer et à apprêter le bus, du moins pour ceux de Mayidi.

Le samedi matin, 14 octobre , à 06h Visite pastorale du Père évêque à la paroisse saint Pierre Claver, Kilengi. Moment de causerie et de souper suivi du repos de la nuit. Le samedi matin: Il est 11h10 lorsque le convoi épiscopal arrive au Sous Poste de Ndimba-Phutu: Avant le repas, le Père évêque visite le site: Messe bien chantée par la chorale sélectionnée. Il est 14h45 lorsque le convoi épiscopal quitte Kilengi. La messe commence à 09h00 pour prendre fin à 14h Plusieurs événements sont célébrés: La route demeure un casse-tête: Visite pastorale à Kuimba, Notre Dame Médiatrice.

Après le repas et le repos, diverses rencontres: Laudes et petit déjeuner. Nous reprenons ici rapidement certaines visites pastorales du Père évêque depuis le weekend du 09 au 10 septembre. Après le repas, le programme est le suivant: Célébration eucharistique chez les Filles et Disciples de Jérusalem au Km 8. Six jeunes, trois garçons et deux filles ont reçu leur croix.

Le curé de la paroisse, Bon Pasteur, était aux côtés du Père évêque pour la concélébration. La messe, bien animée par une chorale sans doute du quartier ecclésial, connaît une importante assistance des fidèles.

Un repas fraternel clôture la rencontre. Parti de Boma à 11h15 ce jeudi 14 septembre , après une escale à Mbata-Ntombo pour le repas et un court arrêt technique à Maduda, le convoi épiscopal arrive à Kai-Mbaku à 19h Une route passable, mais tout de même pénible. Belle chapelle avec de beaux bancs, une communauté dynamique. La route, passable mais pénible. Un sous poste dans un grand village avec une immense chapelle, plus grande que la Cathédrale de Boma, mais malheureusement les bancs sont encore très rudimentaires.

Une belle communauté, très dynamique et vivante. Après la messe, une prière et bénédiction devant la grotte. Bénédiction de la chapelle saint Cyprien À Nkonzi Bongila. Nous sommes à 16 km de Kai-Mbaku, une chapelle nouvellement construite. Un grand village, propre et vivant. Une belle chapelle et avec de beaux bancs. Le soleil est au rendez-vous. Il est 15h15 lorsque le convoi épiscopal quitte Nkonzi Bongila pour Boma via Phalanga, sans repasser par Kai-Mbaku avec une courte escale à Maduda.

Oui, les joies et les peines des jeunes sont aussi les joies et les peines de l'ensemble de l'Église et de la nation.

Écouter les aspirations des jeunes pour mieux les orienter s'avère nécessaire en ce temps où tout leur horizon semble être bouché. Messe bien animée et Radio diffusée en direct. Un repas fraternel, dans la salle paroissial, a clôturé les retrouvailles. Célébrations matrimoniales et Confirmations à Tshela-Mbanga. Les couples sont venus de deux paroisses de Tshela Mbata Ntombo et Mbanga.

Ce même après-midi et soir: Visite canonique des Frères de Saint Joseph de Boma. Sans tarder, le Père fait la visite canonique des Lauréats du 03 septembre, à savoir: Après la visite canonique, souper au réfectoire des Frères [ Voir diapositives ]. Cette année, la rentrée pastorale a été assez spéciale. Le Père évêque a réuni plus de fidèles: Professions et jubilés religieux. La messe, avec une forte participation du peuple de Dieu dans sa triple composante: Elles étaient conduites par la Mère provinciale.

Visite pastorale du Père évêque à Kidima saint Joseph. Avant les cérémonies des professions et jubilés religieux à la paroisse saint Joseph de Kidima, le Père évêque a tenu à effectuer une visite pastorale de cette paroisse. Décédée à Phatu le lundi 14 août, elle a été placée dans la morgue de Lukula. La maman vivait à Phatu depuis quelques années. Rencontre avec les prêtres fidei donum en congé au diocèse. Aussi le Père évêque les a-t-il invités à une rencontre fraternelle.

Belle initiative à continuer. Belles cérémonies, pieuse et joyeuse participation. Elles sont au total de Visite pastorale du Père évêque à Mama ya Luzingu. Ce vendredi 18 août le Père évêque a effectué une visite pastorale à la paroisse de Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu. À Kangu, dans la soirée du dimanche , des prêtres, des religieux et religieuses et des laïcs attendaient.

Les membres de sa famille étaient pratiquement tous là, venus de Kinshasa, Matadi, Muanda, Boma et Tshela. Le , la messe célébrée par le Père évêque, arrivé le jour même de Boma, a commencé à 10h Une foule de prêtres à la concélébration et une masse de fidèles laïcs, religieux et religieuses. Une messe bien pieuse et émouvante. La messe dite à Sartrouville le jeudi 10 août par S. Mgr Éric Aumônier, évêque de Versailles, avant le rapatriement du corps a été appréciée et estimée comme un adieu digne à ce prêtre qui a travaillé 18 ans dans le diocèse de Versailles.

Messe de Requiem à Sartrouville. Outre Mgr Éric, 28 prêtres ont concélébré à cette eucharistie dont 18 abbés du diocèse de Boma, venus de la Belgique, d'Italie, de la Suisse et, bien sûr, de la France, pays dans lesquels ils travaillent comme prêtres fidei donum. L'église était bien pleine. La chorale, elle, était entièrement africaine togolo-congolaise.

Beaucoup de chants ont été exécutés en français, en lingala et en togolais. C'est notre confrère, l'abbé Alain Mabiala, qui a prêché en partant des lectures proclamées pour la circonstance: L'abbé Antoine Ngimbi Phaka Nkub'Meso est décédé à Paris mercredi 2 août à 9h45, après avoir travaillé pendant 18 ans comme prêtre fidei donum dans le diocèse de Versailles.

Que son âme repose en paix. Propos reccueillis par abbé Vital Ngimbi Phanzu. La paroisse Bx Isidore Bakanja, à Boma Seka-Mbotede a choisi de célébrer sa fête patronale le dimanche 06 août, fête de la Transfiguration.

La messe, célébrée par le Père évêque, a commencé à 08h Cinq chefs catéchistes, de diverses paroisses de la ville, dont trois femmes, ont été institués. Une importante participation des fidèles à cette messe, très animée et bien chantée par la chorale sélectionnée. On peut aussi admirer le nouveau presbytère bientôt habitable. Le programme des obsèques se présente de la manière suivante: RIP À toute la communauté diocésaine.

Le programme de ses obsèques va être fixé incessamment. Paix à son âme. Chaque année, la Commission diocésaine des jeunes organise des Journées diocésaines des jeunes. Cette année, elles ont eu lieu du 26 au 30 juillet, commencées par une eucharistie et clôturée aussi par une eucharistie. Les jeunes, avec leurs encadreurs, sont venus de tous les coins du diocèse.

Ce samedi 29 juillet, le Père évêque a eu à célébré deux messes. Ainsi, la semaine qui a précédé le 31 juillet a connu, dans la ville de Boma, un tintamarre impossible: Durant trois ans, il a demandé à cor et à cri que soient célébrés en grand nombre des mariages religieux.

Papa Lelo et son épouse ont été enterrés au village Nkuangila Lele. Après la messe, il a assisté, avec les parents des enfants sourds, à la démonstration des exercices des élèves, puis à la proclamation des résultats.

Un repas fraternel avec le personnel de Florentia, école, centre médical et boulangerie, a clôturé la matinée. La paroisse Sainte Bernadette de Tsanga Kiyeba a été en quadruple fête le dimanche 2 juillet: Ces festivités ont connu la présence de Mgr le Vicaire général.

La veille, le samedi soir, Mgr Jean Basile a eu une rencontre avec les chefs catéchistes et les 3 conseils paroissiaux, puis avec les prêtres. Les lauréats du jour ont été bien entourés par une foule très nombreuse des fidèles venus de tous les coins de cette jeune paroisse. Ils ont passé la nuit au Grand séminaire abbé Ngidi avant de continuer sur Muanda. Belles retrouvailles pour les anciens de Mayidi et bonnes découvertes pour plusieurs.

Le samedi, la veille des ordinations diaconales et sacerdotales, la paroisse de Nganda-Tsundi était déjà en fête avec jeunes confirmés et 22 couples dont les mariages ont été bénis par Mgr le Vicaire général qui a présidé la célébration eucharistique qui commençait à 16h Messe bien animée par la chorale Matsiminanga de kindongo. Mgr Ngabu, évêque émérite du diocèse de Goma, a profité de son séjour de mission néo catéchuménale au diocèse de Matadi pour venir découvrir la ville historique de Boma.

Un beau témoignage surtout en ces temps où est mise en lumière la pastorale des familles et la promotion des mariages. La messe de ses obsèques a été présidée par Mgr le Vicaire général, ancien vicaire de la cathédrale, qui a bien connu le défunt au conseil paroissial.

Décédé depuis le 04 juillet , son corps est sorti de la morgue le vendredi 21 juillet Les voici en sommaire: Le délégué épiscopal a aussi tourné son regard habituel vers les initiatives et actions de promotion sociale et humaine dans cette contrée.

Elle repartira donc sous peu pour Kinshasa après une année seulement à Kizu. Après le recueillement devant le Saint Sacrement, les activités retenues au programme se poursuivent comme prévues divers entretiens, clôture du mois marial, soirée-concert des chorales venues de tous les sous-postes Une agréable soirée qui a su chasser la fatigue! A cette paroisse frontalière du pays et de notre diocèse, les mets et la boisson étaient aussi ceux de nos voisins dont quelques-uns, amis et membres de famille, ont traversé pour la circonstance.

Signalons que Kaï se prépare et souhaite une autre visite épiscopale, autant que possible avant fin , pour la bénédiction des chapelles de Kindamba, Nkonzi, peut-être aussi de Dongo et Kimbenza Lubota.

Le Père évêque à saint Antoine de Padoue, Temvo. Tout commence par la visite au saint Sacrement. Le reste de la journée est consacrée aux activités habituelles: La messe, bien animée par la chorale sélectionnée, avec une forte participation des fidèles, connaît trois moments importants: Avant de quitter Temvo, le Père évêque et sa suite effectuent une visite à la communauté des frères de saint Joseph de Boma à Tsangu, où se trouve actuellement le postulantat.

Quant aux catéchumènes, ils ont été invités à garder la foi ferme dans le vécu de leurs sacrements. Le Père évêque à saint Pierre apôtre de Kisama. Ayant passé la nuit à Tshela Mbata-Ntombo le convoi épiscopal arrive vers 12h00 à Kisama ce samedi 01 juillet, sans fanfare ni trompette. La route, en réfection, présente encore des difficultés quant aux anciens ponts non encore arrangés. Il y a une promesse ferme que cette fois-ci ces ponts seront construits.

Un organisme ami au défunt Père finance ces travaux. Le dimanche 02 juillet , la communauté paroissiale de Kidima était en liesse. La messe était présidée par le vicaire épiscopal en charge des Laïcs, entouré des prêtres de la paroisse et de l'abbé coordinateur des ECCath, avec une forte participation des fidèles laïcs et des religieuses de la place. Dans son homélie, l'officiant a exhorté les fidèles à persévérer dans le service du Seigneur et à s'engager toujours davantage et généreusement dans la prise en charge de l'Église et de ses ministres, y compris les chefs catéchistes.

Il a ensuite salué le témoignage édifiant dans et à travers le mariage des foyers chrétiens, en l'occurrence ceux des enseignants et enseignantes de notre réseau catholique.

À la sortie de l'eucharistie, une réception a été organisée à la paroisse à l'intention des hôtes et des jubilaires, dans une ambiance conviviale et fraternelle. Mini-congrès sur le mariage et la famille. La chorale regroupée de la Cathédrale, appuyée par la Chorale Voix des Anges, a animé la célébration.

Pour la clôture du mini-congrès, un rite a été célébré aussi au cours de la messe. Ci-après les principales articulations de ce rite: Visite Canonique des Futurs diacres et Prêtres.

Visite canonique des Ordinandi. Ayant passé la nuit à Tshela Mbata-Ntombo, venant de Kisama, le Père évêque est prêt depuis 08h30 à accueillir les futurs prêtres et diacres qui font leur retraite à Kizu.

Il est 12h30 quand la visite individuelle prend fin. La visite canonique se termine par un repas fraternel à la cure de la paroisse. Ordinations presbytérale et diaconale à la paroisse saint Paul apôtre des Nations, Nganda-Tsundi.

Le rendez-vous annuel a effectivement eu lieu. À la question du Père évêque: Les fidèles de Nganda-Tsundi, comme un seul homme, ont répondu: Toutes les paroisses et communautés religieuses ainsi que les originaires de Nganda-Tsundi dans diverses diasporas ont été mobilisées pour venir en aide.

La chorale sélectionnée est surtout de couleur féminine, elle est épatante. La fête est belle, le climat est doux Sivu , le repas copieux. Les trois nouveaux prêtres: Les sept nouveaux diacres: Cette petite graine va progressivement faire du chemin vers un arbre. Chaque année, des prêtres de Boma passent leur ministère de vacances dans ce diocèse.

Des membres de Boma occupent dans ce diocèse de charges ecclésiales importantes: En outre , S. Puis encore, lors de sa visite normale des prêtres de Boma à Évreux, S. Ainsi, le programme échafaudé à cette occasion vient de commencer: Mgr Christian Nourrichard, a effectué une visite fraternelle et ecclésiale à Boma.

Voici les noms des membres de la délégation: Le contenu des rencontres a tourné autour des points suivants: Au terme de cette visite fraternelle et ecclésiale, rendons grâce à Dieu pour tant de graces accordées à travers ces relations partenariales de plus en plus enrichissantes.

Nous nous confions à Dieu: Boma a noté le rendez-vous: Ascension…Pentecôte à Evreux. Debout, Congolais Décembre approche. Nous, Archeêques et Évêques, Membres de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo CENCO , réunis en notre 54 ème Assemblée Plénière Ordinaire à Kinshasa, du 19 au 23 juin , mus par l'Évangile du Christ et éclairés par la doctrine sociale de l'Église, nous sommes penchés sur les conditions de vie de la population congolaise dont nous avons la charge pastorale.

Fête patronale à Saint Sacrement, Saïco. En ce dimanche du très Saint Sacrement, la fête est plus que solennelle à Boma-Saïco: Madame le Maire de la Ville de Boma est présente. Quelles ovations, quelle allégresse…quels cris de joie!!!!

Benu pesaka mbongo samu betu kuzua parcelle yayi; benu ke na kupesa mbongo konso ngonde samu na location ya inzo ya banganga Nzambi; benu ke na kutunga inzo Nzambi kekuiza vuanda luta nnene mpe kitoko na diocèse ya betu ya mvimba. La messe terminée, le repas se prend au lieu même où la messe a été célébrée. Les invités de marque, dont le Père évêque et sa suite, se retirent après la prière conclusive du repas: Cette messe a connu la participation massive des fidèles et la concélébration de quelques prêtres.

Cette messe a été animée par la chorale sélectionnée Saint Jean Apôtre. Tous ces jubilaires ont été bénis par le Vicaire Episcopal et ont reçu de ses mains les diplômes jubilaires signés par le Père Evêque. A la fin de la messe, le délégué épiscopal a partagé un repas fraternel avec tous les invités de la paroisse. Lancement de la collecte des fonds pour embellir la cour de Nzo Dikanda Kinshasa.

Deux questions se posent et le Père évêque les a posées au cours de son homélie, et il en a suggéré des pistes de solution. Il sera composé de personnes du métier: Il a également renvoyé à la sagesse de nos ancêtres: Ce serait aussi un autre pôle de rencontres familiales.

La messe a commencé assez tard, à 11h45, cela pour deux raisons principales: Les sept chorales de la Communauté étaient toutes là. Évidemment, cette dernière catégorie a emporté de loin. Une messe bien animée, avec majorettes et les trois diacres de Boma , futurs prêtres. La messe a pris fin à 15h30 après avoir rappelé que le 09 juillet ordination diaconale 7 et presbytérale 3 , à Nganda-Tsundi Saint Paul Apôtre.

Rendez-vous donc le 09 juillet à Nganda-Tsundi saint Paul Apôtre. Au diocèse de Boma, outre le fait que certains membres de Renouveau se sont rendus à Rome pour répondre à l'invitation du pape, sous le haut patronage de Mgr MBUKA Cyprien, une semaine charismatique a été organisée. L'activité a commencé le mardi 30 mai et s'est clôturée le dimanche 04 juin à 19h00 avec l'engagement de vivre la Pentecôte pour un nouveau départ.

Célébration du septième centenaire du diocèse de Saint-Flour France. Le diocèse de Saint-Flour, en France, est en célébration de son septième centenaire et de son entrée dans son huitième centenaire. Certaines personnes ont été invitées à cette célébration dont deux évêques, un de Madagascar et celui de Boma. Le point fort de cette célébration, qui dure depuis un temps et se poursuit encore, est la célébration eucharistique du 3 juin , le veille de la solennité de la Pentecôte.

De Paris, les deux se rendent à Versailles où, après le dîner, le Père évêque rencontre son homologue, S. Le Samedi 3 juin , de toutes les paroisses du diocèse et Institutions, les fidèles arrivent à Saint-Flour en pèlerinage, malgré la pluie. Beaucoup de monde, malgré la pluie. Après la messe, dîner dans un restaurant de campagne: Mardi 6 juin , retour du Père évêque à Kinshasa. Une foule immense de fidèles ont participé aux funérailles organisées par le diocèse de Matadi à la mémoire de l'illustre disparu.

Plusieurs délégations sont venues de partout pour pleurer ce vaillant témoin de la Bonne Nouvelle. Cette messe a été concélébrée par une cinquantaine de prêtres. ARCAD fête ses 5 ans. Pour célébrer ce 5ème anniversaire, plusieurs activités ont été organisées. Pour cette Assemblée Générale, les délégations de Cellules, venues de Matadi, de Muanda, du Mayombe et de Boma, se sont jointes au Comité Directeur pour l'évaluation de l'exécution du Budget et l'adoption de celui de Au cours de cette séance, un poste vacant du Comité Directeur a été pourvu et deux panneaux solaires ont été remis au Diocèse pour éclairer deux autres paroisses, après celles de Kilengi et Kai-Tshinionga.

A la fin de la messe, le Comité récemment élu de la nouvelle Cellule de Saint Sacrement a été installé, et pour appuyer la Quasi-Paroisse en pleine construction, une enveloppe de ,00 USD, l'équivalent de sacs de ciment, a été remise par l'ARCAD à l'Administrateur paroissial. Ad multos et beatos annos! Ordination épiscopale de Mgr Oscar Nkolo. Le diocèse de Mweka, dans la Province ecclésiastique du Kasai a un nouvel évêque en la personne de S. Cette année a connu une légère modification: Les étudiants sont au nombre de Quant aux Formateurs résidents: La nouvelle fondation fait son chemin.

Visite pastorale à Tseke-Mbanza. Les rencontres commenceront à 16h La messe commence à 09h Il y a quatre événements célébrés: Visite canonique à Mayidi. Cette présence des novices a une double signification: Les novices ont vécu un véritable voyage touristique et familial. Aux dires de tous: De la visite canonique. Avant de quitter Mayidi, photos de famille. Après une mise au point sur le programme, les visiteurs sont invités au repas du soir avec quelques membres de la communauté paroissiale.

La cour a été bien aménagée et accueille du monde venu des sous-postes. Belle et douce journée de fête et de prière! Ni pluie ni trop de soleil! Bravo à la chorale sélectionnée et à la commission liturgique paroissiale, non seulement pour la bonne animation, mais aussi pour la référence aux dispositions récemment rappelées dans le nouveau directoire diocésain sur la liturgie!

Après le repas fraternel, le délégué épiscopal a épuisé son programme en terminant par un entretien avec les membres du CPAE et quelques représentants des structures associatives de développement. Il était près de 16h quand la délégation partait de Luangu Sainte Anne. Cette chorale est parrainée par la chorale saint Paul de Kabondo dont certains membres ont été présents. Les travaux sont en cours pour améliorer cette entrée. Plusieurs personnes sont invitées du monde scolaire, du monde des consacrés et de la population des environs.

Après la bénédiction de la station, le Père Évêque procède à la bénédiction finale. Une belle journée, une ambiance très festive. Tseke-Temba présente un beau visage, propre et accueillant. Concernant le pèlerinage , ces points ci ont été retenus: Quant aux Mamans Catholiques Junior: Dans la coutume de chez nous, le mot maman est très extensive, très élastique, elle est pratiquement synonyme de femme. Belle soirée, belle ambiance, très maternelle. Comme on le sait, le 08 mai, date de la naissance de saint Jean-Marie Vianney, a été retenu par notre diocèse comme la fête patronale de notre Propédeutique dont Jean-Marie Vianney est précisément le saint Patron.

Cette année, pour diverses raisons, et aussi pour associer beaucoup de fidèles à cet événement, la fête a été anticipée le dimanche Depuis quelque temps aussi le Père évêque profite de cet événement pour effectuer la visite canonique de la communauté. Après le souper, le Père évêque se retire pour le repos de la nuit, tandis que sa suite se rend au théâtre. Laudes à la Propédeutique, suivies du petit déjeuner. Parallèlement à la rencontre de Père évêque avec chaque étudiant, le Chargé de la Formation Initiale fait de même.

La messe commence à 08h30, tous les prêtres du site de Kangu sont présents pour la concélébration y compris ceux du petit Séminaire. La messe connaît quatre événements significatifs: Une belle messe bien animée par la chorale sélectionnée sous un ciel assez clément.

Il est 15h00 quand ils quittent la Propédeutique. Cette émission avait pour objectif faire connaitre les congrégations représentées, vulgariser leurs charismes et leurs modes de recrutement des candidats. Là était organisé le repas de midi et échanges avec les postulantes ainsi que leurs formatrices.

Le 27 avril , la dépouille mortelle est sortie de la morgue et acheminée à Patu pour la veillée. Comme chef catéchiste, il a rendu service respectivement aux sous postes Temvo 9 ans et Patu 31 ans. Quatre couples joséphites se marient dans le Seigneur. Déjà à cette occasion, on voulait célébrer des mariages. Le thème général du concert était: Parmi les convives, pas mal de consacrés, prêtres et religieuses.

La messe a commencé à 09h30, chantée par une chorale de la paroisse de Lovo. La messe a eu lieu dans une des paillotes avec, évidemment, plusieurs personnes au-dehors. Après la messe un repas fraternel dans une ambiance très familiale. Ils tenaient à célébrer avec le Père évêque.

Très tôt le matin de Pâques, le Père évêque et sa suite, en route vers Mbata-Ntombo. Après le petit déjeuner, la messe commence à 10h Tout de la lumière et remise du diplôme à la Chorale jubilaire.

Ce même jour de Pâques, le La messe a été animée par la chorale des prisonniers eux-mêmes. Ils ne sont pas partis mains vides: Les quelques mamans en prison on peut voir dans les images leurs enfants se sont occupées de distribuer la nourriture à leurs collègues. Véritable fête en prison. La messe, bien animée, a commencé à 09h15 et pris fin à 11h Comme de coutume, le Père évêque a célébré la veillée pascale à la Cathédrale.

Les cérémonies ont débuté à 19h Au cours de la messe il y a eu trois jeunes adultes baptisés, un garçon et deux filles. La soirée a pris fin avec le rafraîchisse[ment offert dans la salle saint Antoine. Vendredi saint à Ngidi. Le Père évêque encore à Ngidi, avec les grands séminaristes et le quartier ecclésial saint Philippe. Le chemin de la croix débute à 16h00, devant les tombes des anciens Vicaires Généraux.

Il est animé par une équipe mixte: Tout se passe très bien: Jeudi saint à Ngidi. La messe était animée par la Chorale du Quartier ecclésial. En marche vers le mini-congrès diocésain sur la famille.

La formation et les échanges devront se poursuivre dans les paroisses. Une expérience riche en couleurs en vue de la reconstruction de nos familles. Le rendez-vous est pris pour le mini congrès diocésain où le thème reviendra en débat pour des orientations pastorales. Visite pastorale à Kaï-Tshinionga. La quasi-paroisse Saint Kizito de de Kaï-Tshinionga, dans le doyenné de Muanda, a été créée en , il y a maintenant 5 ans.

La quasi-paroisse, située dans un gros village, elle est sur la route Boma-Muanda, entre Khanzi et Luibi. Ce dimanche , le Père évêque arrive à Kaï-Tshinionga peu avant 08h00, après deux heures de route à partir de Boma. Accueil par les gens tout occupés à préparer les cérémonies, visite du village, petit déjeuner: À Kaïtshinionga, un autre événement a lieu: Bravo…Mais, il y a encore beaucoup à faire: Une bonne pastorale familiale enrichit le diocèse.

Venus de tous les 9 doyennés du diocèse, ils étaient prêtres autour du Père Évêque, les autres empêchés pour diverses raisons. Ces assises terminent toujours par la messe chrismale au cours de laquelle les prêtres renouvellent leurs engagements sacerdotaux. Père évêque en visite pastorale à Bula.

Le Père évêque en profite pour un entretien avec le conseiller pédagogique résident de la ZAP de Kangu. Visite au saint sacrement, repos, rencontre avec les forces vives de la paroisse, rencontre avec chaque prêtre de la paroisse ils sont deux et ensuite les deux ensemble. La messe commence à 10h Visite pastorale du Père évêque à la côte atlantique.

Il y avait plusieurs activités durant ce weekend. La messe débute à 10h Après la messe, repas fraternel dans la grande salle de la paroisse. Après les salutations de la foule, visite au Saint Sacrement, petit temps de relaxe, visite des lieux, rencontre avec les forces vives, souper et enfin retour au Centre Spirituel, Muanda Ville, pour le repos de la nuit. La jeune paroisse se construit tout doucement: De belles retrouvailles qui se clôturent par un mot et la bénédiction du Père évêque.

Le programme sera annoncé ultérieurement. La messe a eu lieu à la paroisse Christ-Roi, Boma I, siège habituel de cette famille spirituelle. De 32 élèves sélectionnés, 31 ont commencé le concours dont 14 filles et 17 garçons.

Il sied de signaler que tous les candidats étaient soumis aux mêmes questions et passaient à tour de rôle. En demi-finale, au quatrième jour, on a retenu les deux premiers qui devaient jouer la grande finale et les deux perdants devaient se disputer la troisième place au cinquième jour.

Contrairement aux autres jours, la salle Jean-Paul II était pleine à craquer le samedi 11 mars , jour de deux face à face. Après la remise des prix, bien avant la fin, le Coordinateur des Écoles Conventionnées Catholiques a dit un mot de clôture. Enfance missionnaire à Lukula. Lukula, siège diocésain des écoles primaires et secondaires, a été retenu pour abriter les jeunes des doyennés de Kangu, Mbata-Mbenge, Tseke-Mbanza et Lukula.

Les autres doyennés ont déjà eu leur tour: Tous sont déjà en place, à la cour du collège saint Charles Lwanga: Enfin, encore des poèmes, chants et saynètes par divers élèves de différentes écoles. Le Père évêque clôture par une petite adresse suivie de la prière et de la bénédiction.

Le dimanche , à 07h Laudes suivies du petit déjeuner. À 08h30, à la cour du collège, les élèves, selon les écoles, démarrent la procession vers la paroisse sous les pas de la fanfare. Le Père évêque a rejoint la procession au passage devant la résidence Makuku Matatu.

Heureusement, une première messe avait eu lieu à 06h30 pour les fidèles de la paroisse. Les élèves de Lufiamu et du Collège constituent la chorale qui animé. Avant la bénédiction finale, les montants perçus sont proclamés: Un repas fraternel clôture ce beau weekend.

Catégories

Share this:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.