Imperial Cleaning

Ginette Leclerc

Dans les années , Bourvil est la vedette d'une comédie fantastique d'après Marcel Aymé Le Passe-Muraille , et il faut attendre pour qu'une nouvelle comédie fantastique sorte en France avec Hibernatus de Molinaro, joué par Louis de Funes [ ].

Menu de navigation


Cette version non autorisée, que Murnau réalisa sans obtenir les droits du roman, faillit être totalement détruite après un procès pour plagiat intenté par l'épouse de Bram Stocker [ 29 ]. À la différence du film de Wiene, Nosferatu fut filmé entièrment en décors naturels à Wismar , Lubeck et Rostock [ 29 ]. Autre réalisateur incontournable de ce mouvement Fritz Lang qui adapte avec Les Nibelungen l'épopée allemande du Moyen Âge, et avec Metropolis réalise un des premiers films d'anticipation, considéré comme visionnaire pour ses décors futuristes, et pour son androïde créé par le savant fou Rotwang [ 30 ].

Comédien représentatif de l'expressionnisme, Veidt tourne à l'époque plusieurs films fantastiques dont Le Crime du docteur Warren de Murnau libre adaptation de L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. En Scandinavie , trois films représentent la filmographie fantastique, en premier celui de Victor Sjöström La Charrette fantôme d'après le roman de Selma Lagerlof.

Au Danemark , le documentaire de Benjamin Christensen la Sorcellerie à travers les âges , qui se veut didactique, est marqué par des scènes fantastiques représentant les rituels diaboliques [ 32 ]. Mauritz Stiller quant à lui, réalise La Légende de Gösta Berling qui, comme le film de Sjöström, est surtout basé sur la tradition du romantisme nordique [ 33 ]. En France le fantastique est un genre peu pratiqué dans le cinéma muet populaire, étant plutôt réservé au cinéma d'avant-garde [ 30 ].

Le cinéaste Luis Buñuel appartenant au groupe des surréalistes réalise en avec le peintre Salvador Dali Un chien andalou dont l'ouverture est devenue un classique: Dans le domaine du fantastique, le cinéma muet hollywoodien est principalement marqué par la collaboration entre le réalisateur Tod Browning et son acteur de prédilection Lon Chaney. Celui-ci, surnommé l'homme aux mille visages, pour sa faculté à se maquiller, va se spécialiser dans l'incarnation de personnages monstrueux, tel Le Fantôme de l'Opéra , ou le Quasimodo de Notre Dame de Paris [ 34 ].

En sort en salle le premier film de dinosaures adapté d'un roman d' Arthur Conan Doyle , Le Monde perdu. Ce film marque l'histoire des effets spéciaux par le procédé d'image par image employé par Willis O'Brien pour animer une cinquantaine de figurines en caoutchouc et métal dans un environnement tropical, et qui annonce le film suivant dont O'Brien assure les effets spéciaux, King Kong [ 31 ].

Mais c'est avec l'apparition du parlant dans les années , que le genre va connaître la consécration à Hollywood. Deux firmes, la RKO Pictures et Universal Pictures vont produire plusieurs classiques du film fantastique et d'horreur [ 35 ].

Le succès de Dracula de Tod Browning va amener Universal à lancer toute une production de films d'horreur autour de monstres emblématiques, hormis Dracula, le monstre de Frankenstein , la Momie , le loup-garou [ 36 ]. Bela Lugosi et Boris Karloff deviennent les acteurs représentatifs de l'entre deux guerre. Après le succès de Dracula , Tod Browning va réaliser pour la Metro-Goldwyn-Mayer l'un des films d'horreur les plus controversés du cinéma, la Monstrueuse Parade , qui mettait en scène de véritables monstres humains et phénomènes de foires.

L'échec commercial retentissant a eu des conséquences sur la carrière du réalisateur [ 37 ]. Le cinéma fantastique durant la Seconde Guerre mondiale , va délaisser les films de monstres, pour s'orienter vers des histoires d'angoisse et d'onirisme, et ce, non seulement à Hollywood, mais aussi en Europe.

Les thèmes tournent autour des fantômes , du diable et des adaptations de contes de fées. Le contexte de l'époque explique le choix de ces thèmes, le public voulant s'évader à travers ces films de la réalité traumatisante de la guerre [ 38 ].

Ces films privilégient les effets suggestifs de peur, plutôt que de la montrer directement [ 36 ]. Albert Lewin adapte en un classique de la littérature fantastique le Portrait de Dorian Gray dont les effets spéciaux du film en noir et blanc reposent sur la décomposition du portrait filmé en couleur, qui montre dans toute son horreur la corruption de l'âme de Dorian Gray [ 40 ].

En Europe des réalisateurs français et danois sont les principaux représentants de cet onirisme fantastique. Le diable devient l'un des personnages récurrents. En France se développe un important mouvement de fantastique hérité du réalisme poétique de l'avant-guerre, avec Maurice Tourneur qui réalise la Main du diable , Marcel Carné les Visiteurs du soir , et Jean Delannoy et Jean Cocteau L'Éternel Retour , en pleine occupation de la France [ 42 ]. Jean Cocteau adapte et réalise dans l'immédiate après-guerre, l'un des classiques du film onirique, tiré d'un conte de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont , La Belle et la Bête , film marquant pour ses effets spéciaux, dont le maquillage de la bête incarnée par jean Marais [ 43 ].

La période de l'après-guerre voit aussi la production de plusieurs romances fantastiques sur des thèmes légendaires ou fantomatiques, avec La Fiancée des ténèbres , ou Sylvie et le fantôme [ 44 ]. C'est dans le contexte de la fin de la Seconde Guerre mondiale, marqué par les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki , et le début de la guerre froide , que les monstres font leur retour dans le cinéma fantastique entre et Des monstres d'un type nouveau font leurs apparitions dans un cinéma américain orienté vers l'anticipation et qui voit l'essor du cinéma de science-fiction.

Ils sont les résultats de mutations atomiques ou d'expériences scientifiques, ainsi que des extra-terrestres de différentes formes [ 45 ]. L'un des premiers du genre fut le Monstre des temps perdus d' Eugène Lourié , dont les effets spéciaux image par image étaient réalisé par Ray Harryhausen [ 39 ].

Jack Arnold est l'un des réalisateurs les plus représentatifs de cette période, dont les films mettent en scène des créatures mutantes avec l'Étrange Créature du lac noir , et Tarantula! Dans un registre poétique, La Machine à explorer le temps adaptation du roman du même titre, par George Pal , montre le héros lors de sa traversée dans le futur, aux prises avec les Morlocks [ 48 ].

Alors que le film fantastique est délaissé aux États-Unis au profit de la science-fiction, c'est du Royaume-Uni que le genre retrouve une nouvelle jeunesse à partir du milieu des années En la Hammer Film Productions se lance dans la production de films fantastiques avec le Monstre de Val Guest à la fois film d'horreur et de science-fiction [ 35 ].

S'ensuit toute une série de films qui renouvelle les thèmes classiques qui avaient fait le succès de la Universal. Terence Fisher inaugure le genre avec Frankenstein s'est échappé avec comme acteurs principaux Peter Cushing et Christopher Lee , acteurs récurrents et emblématiques du cinéma d'horreur des années La Hammer inaugure le style du fantastique gothique, marqué par le réalisme des scènes d'horreur et l'introduction de l'érotisme, là où Universal était contraint d'édulcorer ces scènes à cause du code de censure Hays [ 35 ].

À la suite du succès du Cauchemar de Dracula , la Hammer va exploiter le filon, en mettant en scène tous les classiques du fantastique. Dans un autre registre la Hammer produit aussi plusieurs films à thème préhistorique et de créatures fantastiques, lancés par le succès de La Déesse de feu et surtout Un million d'années avant J.

À la suite du succès des films de la Hammer, l'esthétique gothique domine dans le cinéma fantastique des années Inspiré par les théories freudiennes de Marie Bonaparte interprétant les contes de Poe en tant que rêves, Corman insiste sur des atmosphères oppressantes, et, à la différence de la Hammer, avec peu d'effets horrifiques [ 53 ].

Les grands studios vont aussi aborder cette esthétique avec la Maison du diable de Robert Wise film de fantômes dont l'épouvante repose sur des effets sonores [ 54 ] , autre film de fantômes reposant sur une esthétique gothique et des effets suggestifs les Innocents de Jack Clayton d'après Henry James [ 55 ].

Roman Polanski fait référence aux films de la Hammer et de Corman avec son Bal des vampires sorti en [ 56 ]. En France un film participe aussi de cette tendance gothique du fantastique, les Yeux sans visage de Georges Franju [ 57 ].

En Italie, Riccardo Freda réalise en les Vampires film qui introduit le genre [ 57 ] , son chef opérateur dans ce film Mario Bava passe à la réalisation et devient le principal représentant du gothique, avec son film le Masque du démon qui révéla l'actrice Barbara Steele comme figure emblématique du fantastique italien [ 58 ].

Inspiré de l'esthétique de la Hammer, Bava, par sa maitrise des éclairages, signe avec ce film en noir et blanc l'un des classiques du cinéma gothique [ 59 ]. Il poursuit notamment avec un autre film à l'ambiance plus surréaliste Le Corps et le Fouet , avec Christopher Lee, et achève son cycle gothique avec La Planète des vampires qui fut une source d'inspiration pour Alien [ 60 ].

Il réalise les gothiques La Sorcière sanglante , et Danse macabre avec Barbara Steele, ainsi que des films ou se combinent western et fantastique comme dans Et le vent apporta la violence , ou guerre et fantastique avec La Vierge de Nuremberg [ 62 ]. À la fin des années le genre décline, la plupart les cinéastes se tournant vers le Western Spaghetti [ 61 ].

Dans le courant des années , en parallèle au gothique, se développe une autre forme de fantastique plus ancré vers le réel et dans un contexte contemporain. Un film de annonçait cette tendance, le Mort qui marche de Michael Curtiz [ 64 ]. Alfred Hitchcock tourne alors deux de ses films les plus emblématiques Psychose en et les Oiseaux en , film qui préfigure le cinéma catastrophe [ 65 ]. Apres Le Bal des vampires et Répulsion , Roman Polanski marque la filmographie du fantastique en avec Rosemary's Baby film qui relance la thématique du diable et qui trouve son aboutissement avec le succès retentissant de l'Exorciste de William Friedkin , et de la série des Malédiction [ 56 ].

À la différence des films de diables des années ou qui adaptaient plus ou moins librement le mythe de Faust , les films des années et 70, s'articulent autour du thème de la possession [ 66 ]. Disciple de Mario Bava, et influencé par l'expressionnisme, Dario Argento est l'un des principaux représentant du giallo , avec des films misant sur l'angoisse et la mort.

Ses deux plus célèbres réalisation dans le fantastique pur sont Suspiria et Inferno où son style se singularise par ses gros plans, et le choix de couleurs vives [ 67 ]. Deux jeunes réalisateurs américains se font connaître en réalisant des films où fantastique et réel se côtoient. Le genre du cinéma gore va marquer une rupture dans le cinéma d'horreur des années à Les premiers films gores sont réalisés par Herschell Gordon Lewis avec Orgie sanglante en et maniaques l'années suivante. Ces films à petits budgets, à cause de l'extrême violence et de la crudité des scènes sanglantes, sont tout d'abord censurés voire interdits [ 64 ].

C'est en avec la fin du code de censure aux États-Unis, que le genre peut s'épanouir. Un film qui fait date dans l'histoire du cinéma fantastique, la Nuit des morts-vivants de George A.

Romero introduit dans ce film, un nouveau type de monstre désigné communément sous le terme de zombie. Non pas une personne rendue à l'état d'esclave par un envoûtement vaudou , comme les films des années trente et quarante les présentaient Vaudou de Jacques Tourneur par exemple , mais un mort-vivant plus ou moins décomposé, rendu à la vie à la suite d'un virus ou d'une contamination d'origine inconnue [ 69 ].

Le thème du retour des morts vivants s'inscrit chez Romero comme une critique de la société américaine, son deuxième film dans le genre Zombie ou des personnes sont encerclés par des morts vivant dans un centre commercial, se présente comme une dénonciation de la société de consommation [ 64 ].

Si le premier Romero utilisait encore quelques codes propre aux films gothiques obscurité, cimetière , dans les films suivants l'originalité du genre va être en grande partie lié au traitement réaliste et quotidien des scènes d'horreurs [ 70 ]. Un autre sous genre du film d'horreur va connaitre un large succès, le slasher , film qui prend comme sujet un tueur masqué et psychopathe massacrant un groupe de personnes dans un lieu isolé, et dont Hitchcock fut en quelque sorte le précurseur avec Psychose film évoquant l'histoire d'un serial killer atteint de dédoublement de la personnalité [ 69 ].

Cunningham avec Vendredi Si avec ces films le registre du fantastique est ambigu, en présentant des situations plausibles et rationnelles, mais assimilées à l'expression de la folie et de l'insensé [ 71 ] , avec les Griffes de la nuit Wes Craven recentre le genre dans le domaine du fantastique, en inventant un nouveau personnage emblématique du film d'horreur, résurgence contemporaine du croque-mitaine , Freddy Krueger qui perpètre ses meurtres en hantant les rêves de ses victimes [ 72 ].

À la fin des années dans la ligne du réalisme fantastique, dont le film d'Alfred Hitchcock Les Oiseaux est l'une des principales influences, et dans le contexte de la guerre du Vietnam , des films à thèmes post-apocalyptiques se développent. Ils abordent les conséquences de différents scénarios de fin du monde, pouvant être d'origine nucléaire, climatique ou provoqués par un virus. Le thème cohabite avec la science-fiction et le film-catastrophe. Le film qui popularise ce thème en est une adaptation d'un roman d'anticipation de Pierre Boulle La Planète des singes réalisé par Franklin J.

Le thème post-apocalyptique se décline alors en plusieurs variations, chez John Carpenter avec New York montrant les conséquences de la surpopulation criminelle transformant la ville de New York en prison [ 75 ] , ou chez Saul Bass avec Phase IV montrant des insectes doués d'intelligence et menaçant l'humanité [ 76 ].

En dehors du cinéma américain, le thème post-apocalyptique inspire aussi le cinéma australien , avec la populaire série des Mad Max qui lance la carrière de l'acteur Mel Gibson en justicier évoluant dans un monde futuriste ultra violent [ 77 ]. En Europe, le cinéaste allemand Peter Fleischmann réalise La Maladie de Hambourg montrant les ravages d'une mystérieuse épidémie sur une ville d'Allemagne et ensuite le reste de la planète, et en France Luc Besson s'inspire en grande partie de Mad Max pour son film Le Dernier Combat [ 75 ].

Dans les années le succès de Conan le Barbare lance la vogue du cinéma d' heroic fantasy. Le genre prend son inspiration dans la littérature, à travers les romans d' Edgar Rice Burroughs , et ceux du créateur de Conan et inventeur du genre, Robert E.

Le film de John Milius , est fidèle à l'univers d'Howard, et se distingue par ses effets spéciaux réalisés par Carlo Rambaldi , et ses scènes de combats spectaculaires et révèle comme acteur Arnold Schwarzenegger. Il donne deux suites attestant du succès du genre, Conan le Destructeur et Kalidor [ 78 ].

La mode de l'heroic fantasy, durant cette décennie, va être à l'origine d'une importante production d'environ une cinquantaine de films, autant américains qu'italiens [ 78 ].

Se démarquent, Dar l'invincible , Yor, le chasseur du futur , et Ladyhawke, la femme de la nuit [ 78 ]. Aux États-Unis la période qui va de la moitié des années , date du succès de L'Exorciste , à la première moitié des années , voit la domination d'un cinéma fantastique à grand spectacle sous l'initiative et le financement des grands studios hollywoodiens [ 79 ].

Pour des studios, comme la Fox ou la Warner, le genre n'est plus l'apanage de la seule série B. Le potentiel commercial les amènent à mettre un jeu un budget conséquents, et à faire appel à des tetes d'affiches, et des auteurs en vue [ 79 ].

Plusieurs grand succès de Hollywood produits à cette période sont réalisés par une nouvelle génération de réalisateurs qui ont commencé à se faire connaitre au début des années Les succès internationaux des Dents de la mer de Spielberg et de la saga Star Wars de Lucas qui lance le genre du space opera vont établir durablement la domination des États-Unis dans le genre du fantastique, due notamment à la profusion d'effets spéciaux de plus en plus sophistiqués [ 80 ].

Plusieurs des succès de cette période, mélangent le fantastique et la comédie, SOS Fantômes d' Ivan Reitman et Beetlejuice de Tim Burton sur le thème des fantômes, et les monstres envahisseurs de Gremlins de Joe Dante [ 81 ]. La décennie voit aussi le retour des monstres classiques tels le loup-garou, le vampire et le monstre de Frankenstein, et plusieurs remakes de grands classique de l'horreur et de la science-fiction [ 82 ].

Joe Dante et John Landis revisitent l'image du loup-garou avec Hurlements et le Loup-garou de Londres , en John Carpenter avec The Thing , remake de la Chose d'un autre monde , renouvelle l'image de l'extra-terrestre, avec les effets spéciaux de Rob Bottin , tandis que Cronenberg réalise en la Mouche , remake horrifique de la Mouche noire [ 83 ].

Après les succès de Carrie au bal du diable de Palma en et Shining de Stanley Kubrick en , Stephen King va devenir l'un des auteurs fantastiques les plus adaptés dans le cinéma. Romero avec qui il collabore sur Creepshow et La Part des ténèbres contribuent à populariser l'écrivain [ 84 ] , [ 22 ]. Dans les années et le fantastique se renouvelle par ses thèmes et son traitement. Riche d'une longue tradition de films de fantômes, le Japon marque la filmographie fantastique avec Ring d' Hideo Nakata , et Cure de Kiyoshi Kurosawa [ 85 ].

L'Espagne revient sur le devant de la scène du fantastique, en produisant des films dans la droite ligne des films asiatiques, abordant un fantastique inspiré notamment par le cinéma américain gothique des années et 80, et des films de fantômes et de diables comme les Innocents de Clayton, ou l'Enfant du diable de Peter Medak [ 86 ].

Ces films produits par des majors espagnoles avec une nouvelle génération de réalisateurs, vont rencontrer un large succès international. Inspiré par le Tour d'écrou , Alejandro Amenabar réalise en les Autres dont le récit, qui ne se situe pas dans un pays particulier, et tourné en langue anglaise, vise le marché international [ 87 ]. D'autres thèmes sont abordés dans le fantastique espagnol, le diable et la sorcellerie. Le réalisateur mexicain Guillermo del Toro avec le Labyrinthe de Pan et L'Échine du Diable produits en Espagne, contextualise ses récits fantastiques dans le cadre de la guerre d'Espagne [ 88 ].

Les États-Unis s'inspirent des thèmes du fantastique japonais et espagnol avec le Sixième sens de M. Night Shyamalan , évoquant l'histoire d'un enfant qui voit des fantômes et qu'un psychologue joué par Bruce Willis essaie d'aider [ 85 ].

L'ensemble des thèmes du cinéma fantastique est emprunté à la littérature du même genre, car il reprend le même cadre imaginaire [ 90 ]. S'inspirant de la typologie de l'ouvrage Introduction à la littérature fantastique de Tzvetan Todorov qui définit le genre comme suit: Gérard Lenne quant à lui, propose une approche taxinomique, en divisant le fantastique en deux voies: Il distingue par exemple, le dédoublement, le gigantisme, le bien et le mal, ou l'invasion en tant que thèmes, tandis que les vampires, les extra-terrestres, ou King-Kong sont des mythes résultant de ces thèmes [ 92 ].

La voie A concerne un danger inconnu de l'homme, qui finit par envahir son environnement familier, tandis que la voie B est un danger créé par l'homme et qui échappe à son contrôle [ 93 ]. À la différence de l'approche de Todorov, ces deux voies sont parallèles et symétriques.

Pour illustrer la voie A Lenne prend l'exemple du vampirisme, où un danger venu de l'extérieur, finit par prendre possession de celui qui y est confronté, alors que la voie B est illustré par le mythe de l'apprenti sorcier, que l'on retrouve dans l'histoire du Dr Jekyll et Mr Hyde, et dans celle de Frankenstein [ 94 ] , [ 95 ]. À partir de ces typologies, découlent les différents thèmes abordés dans le cinéma fantastique, les principaux sont:. L'opposition du bien et du mal et les thèmes de la possession maléfique s'inscrivent à l'origine dans la littérature fantastique d'essence romantique, qui reprend à son compte la plupart des mythes hérités du Moyen Âge , période de fortes croyances religieuses [ 96 ].

Plusieurs mythes du fantastique font appel à ce thème. Par exemple le vampire qui ne peut être vaincu que par les instruments de la religion chrétienne représentant le bien contre le mal, comme le crucifix ou l'eau bénite; le loup-garou qu'une balle en argent bénite permet de tuer [ 96 ]. Naturellement ce thème se retrouve dans les films sur Dracula et le Loup-garou.

La possession héritée de la sorcellerie est aussi lié à d'anciennes croyances médiévales qui sont reprises dans des films de démonologie et de satanisme. Ce thème est présent dans Les Vierges de Satan de Terence Fisher , ou Rosemary's Baby de Roman Polanski [ 96 ] , L'Exorciste constitue le sommet de la filmographie sur ce thème alors à la mode à la fin des années et au début des années [ 66 ].

Le cinéma aborde aussi une autre conception d'un mal inexpliqué d'inspiration psychanalytique, lié à la perversité. Souvent en rapport avec l'enfance, il se traduit dans des films comme La Mauvaise Graine de Mervin LeRoy ou les Innocents de Jack Clayton , montrant des enfants qui, sous des dehors angéliques, peuvent commettre des actes sadiques [ 96 ].

Le thème du double est fondamental dans le fantastique. Pour Gérard Lenne il s'agit plus d'une structure thématique, tous les mythes du fantastique étant basés sur une série de dualités [ 97 ]. Le vampire peut être vu comme le double du mortel qu'il était avant sa transformation, de même chez le loup-garou coexistent deux personnalités, celle de l'homme avant sa métamorphose, et le monstre qu'il devient les nuits de pleine lune [ 97 ].

Le thème du double renvoie aussi au moi intérieur, et est symbolisé par le reflet dans le miroir qui devient autonome, illustré dans le film Les Frissons de l'angoisse , ou à travers un portrait qui prend vie, ou se corrompt, illustré par Le Portrait de Dorian Gray [ 98 ].

Hyde qui a fait l'objet d'un très important nombre d'adaptations cinématographiques. Si la plupart des versions insistent sur la nature monstrueuse de Mr Hyde ou sur l'intrigue policière, trois réalisateurs accentuent le caractère freudien avant l'heure du récit: Terence Fisher avec Les Deux Visages du Docteur Jekyll qui montre un Mr Hyde jeune et beau face à un Jekyll insignifiant, Jean Renoir avec Le Testament du docteur Cordelier dont il épure le récit de ses accessoires, pour mettre en exergue la dualité Opale-Cordelier [ 99 ] , et Jerry Lewis avec Dr Jerry et Mr Love qui reprend le schéma de Terence Fisher en faisant de Buddy Love, double d'un professeur Kelp myope et faible, un crooner prétentieux et fascinant à la fois [ ].

Dans le cinéma de science-fiction le thème du double trouve son illustration avec L'Invasion des profanateurs de sépultures de Don Siegel et ses deux remakes, qui évoquent une autre forme de dédoublement en montrant des extra-terrestres qui se dupliquent en absorbant l'apparence d'êtres humains et envahissent la terre [ ].

La monstruosité est une constante du fantastique qui renvoie à un être représentant l'inconnu, une créature dont l'apparence symbolise la peur ou le danger. Le monstre revêt plusieurs formes et a plusieurs origines, il est une entité inconnue venue d'ailleurs, comme dans le cinéma de science-fictions dont La Chose d'un autre monde et Alien sont représentatifs. La communauté humaine est alors confronté à un danger inconnu qui menace son existence et déstabilise son environnement, d'autant plus amplifié quand cet environnement est confiné ou clos [ ].

La monstruosité peut être aussi le fruit d'une transformation subie ou incontrôlée, ou une expérience qui aboutit contre la volonté du savant, à un résultat monstrueux. Dans La Mouche de Cronenberg, le savant Seth Brundle est la victime d'une expérience de téléportation dont il n'a pas évalué tous les paramètres, quand une mouche fusionne avec lui lors du transfert et donne naissance à un hybride monstrueux résultant du mélange de l'insecte et de l'humain [ ].

Le monstre est aussi un élément social qui renvoie à la différence, et que son apparence dérange, choque. Cette approche de la monstruosité est illustrée par Tod Browning dans ses films L'Inconnu où Lon Chaney joue un lanceur de couteaux qui se fait amputer les bras par amour pour sa partenaire de cirque, et surtout La Monstrueuse Parade où le réalisateur met en scène de véritable monstres de foires, et dont le réalisme choqua les spectateurs [ ].

Par son caractère spectaculaire, le gigantisme est l'un des thèmes souvent abordé dans le cinéma fantastique. Symbolisant la puissance, le pouvoir, l'image du père, il renvoie aux mythes ancestraux des géants de la mythologie ou de la religion [ ].

Le cinéma propose plusieurs approches du gigantisme, en premier lieu celle du monstre antédiluvien dont l'homme est confronté, notamment dans Un million d'années avant J.

La créature gigantesque peut aussi n'être qu'un animal qu'une expérience scientifique a rendu plus grand que nature, ce qui constitue la trame narrative du film Tarantula! Au lieu d'être une confrontation de l'homme avec des êtres dont les dimensions dépassent l'échelle humaine, le gigantisme peut aussi être le résultat d'une miniaturisation de l'homme qui est alors confronté à un environnement devenant gigantesque.

C'est le scénario d'un des classiques du cinéma fantastique L'Homme qui rétrécit qui raconte l'histoire d'un homme qui, après le passage d'un nuage radioactif, devient de plus en plus petit, et son environnement, de plus en plus dangereux au fur et à mesure qu'il s'agrandit autour de lui [ ].

Dans Les Poupées du diable , un savant-fou invente un système permettant de réduire la taille des hommes pour lutter contre la surpopulation. Mais les humains ainsi réduits deviennent dépendant du savant qui les contrôle [ ]. La bestialité renvoie aux histoires confrontant l'homme et la bête, thème classique depuis la mythologie grecque, et les contes de fées.

Il peut s'agir du rapport de l'homme avec sa propre animalité, vu comme une perception inconsciente d'un moi imparfait ou inquiétant, se combinant avec l' anthropomorphisme [ ].

Un des films qui aborde cette approche thématique est L'Île du docteur Moreau et ses remakes, illustrant l'échec d'un savant-fou à vouloir rendre humain des animaux et constatant le triomphe de la nature sur la science [ ]. Dans King Kong c'est le thème classique de la bête convoitant la belle qui est abordé, à travers l'histoire d'un singe gigantesque qui éprouve des sentiments pour une femme captive dans une île inconnue [ ]. Autre film représentatif La Belle et la Bête plus ancré vers le merveilleux et la féerie.

Toute une série de films de série B déclinent le mythe autour de créatures convoitant des femmes à l'exemple de L'Étrange Créature du lac noir de Jack Arnold , ou l'homme-araigné de L'île du sadique [ ]. Thème surtout abordé dans le cinéma fantastique social [ ] , le délire renvoie à la perception confuse de l'environnement par le héros.

Le film Total Recall en est une illustration parfaite à travers l'histoire d'un personnage joué par Arnold Schwarzenegger en prise avec plusieurs personnalités résultant d'une manipulation [ ]. Thème classique de la littérature basé sur l'identité, le changement, depuis Ovide jusqu'à Kafka en passant par le mythe de Faust, la métamorphose trouve nombre d'illustrations dans le cinéma fantastique et de science-fiction. Plusieurs mythes sont basés sur la métamorphose comme le vampire, le loup-garou, il est aussi le résultat d'expérimentations du savant fou à commencer par Dr Jekyll et Mr Hyde, ainsi que l'homme invisible [ ].

La métamorphose au cinéma se décline sous plusieurs formes. Deuxième forme de la métamorphose, la mutation, privilégiée dans le cinéma de science-fiction et de super-héros et souvent le résultat provoqué ou subi d'expérimentations diverses et incontrôlées [ ]. Jack Arnold en a fait son thème de prédilection au travers des films L'Homme qui rétrécit , Tarantula!

La métamorphose est aussi une métaphore du changement que le corps subit durant sa croissance, telle qu'elle est illustrée dans des films de super-héros comme X-Men: Le Commencement ou Spiderman [ ] ou bien peut faire référence à une maladie incurable comme dans La Mouche perçu comme une allusion au SIDA [ ]. Le thème de l'invasion est commun aux films d'horreur se traduisant par la horde de zombies, ou à l'invasion d'animaux comme Les Oiseaux , et au films de science-fiction dont La Guerre des mondes constitue le modèle de base [ ].

L'Invasion des profanateurs de sépultures propose une nouvelle approche du thème avec l'infiltration de créatures de manière invisible, finissant par envahir toute la planète [ ]. Le cinéma fantastique comme tout cinéma de genre, obéit à des conventions stylistiques et formelles qui le caractérise.

Ce sont des ambiances lugubres marqué par l'obscurité ou un climat inquiétant, ou les situations provoquant la peur et les cris. Ces conventions peuvent à force de répétitions constituer des clichés et être reprises de manière parodique dans les comédie fantastiques. Pour Gérad Lenne la convention devient un poncif quand elle se vide de sa signification symbolique [ ]. Élément formel inévitable du fantastique, l'obscurité est le contexte de phénomènes étranges et inquiétants. Hérité de l' expressionnisme , son traitement dans les films fantastiques est caractérisé par des ambiances dramatiques contrastées [ ].

Les classiques du fantastique des années , Frankenstein , Dracula , le Loup garou , font évoluer leurs personnages principalement la nuit. Et même quand le récit se déroule de jour, plusieurs films situent les ambiances dans des lieux où règne l'obscurité cryptes, tunnels, mines abandonnées [ 70 ]. Pour Vincente Minelli, tel qu'il l'exprime dans Les Ensorcelés: Dans l'obscurité toutes sortes de choses prennent vie. De même que dans l'obscurité, le récit fantastique se complaît à évoluer dans des climats favorisant des ambiances d'étrangeté et de peur, afin de mettre en condition le spectateur [ ].

Ce sont, par exemple, des atmosphères pluvieuses ou brumeuses qui voient l'arrivée du héros dans une maison isolée [ ]. Dans la science-fiction, les climats extrêmes servent de trames à des récits futuristes ou apocalyptique, comme un désert Star Wars, épisode IV: Un nouvel espoir , Dune ou un froid intense Star Wars, épisode V: L'Empire contre-attaque , Le Jour d'après [ ]. Le cri comme manifestation sonore de la peur est largement utilisé dans les films d'horreur. Les années produisent leur lot de scream-girl surnom données aux actrices interprétants des héroïnes qui hurlent face à un danger, l'une des plus notoires étant Fay Wray actrice principale de King Kong [ ].

Le cri est aussi le son qui caractérise le monstre, comme la créature de Frankenstein qui grogne, ne pouvant s'exprimer par la parole, ou celui de la horde de fourmis géantes dans Des monstres attaquent la ville [ ]. Figure du fantastique appartenant au folklore et aux superstitions, faisant partie de la famille des fantômes, revenants et non-morts, le vampire prend une dimension mythologique dans la littérature avec le Dracula de Bram Stoker [ ] , qui en codifie les caractéristiques [ ] , [ ] , qui sont ensuite reprises par le cinéma [ ].

Le vampire concentre autour de lui plusieurs thèmes, comme l'immortalité, la jeunesse éternelle [ ] , la lutte du bien et du mal, le dédoublement, la métamorphose, l'invasion [ ]. Il revêt aussi des significations érotiques et sexuelles, à travers la morsure, l'échange du sang [ ].

Apparu dans le fantastique aux premiers temps du cinéma avec Méliès qui, en , dans Le Manoir du diable , montre une chauve-souris se transformant en démon, ce sont principalement les adaptations du roman Dracula qui vont populariser la figure du vampire. À commencer par l'adaptation non autorisée de Friedrich Wilhelm Murnau Nosferatu le vampire de , qui change certains éléments, dont l'apparence et le nom du vampire qui devient le comte Orlock, et les lieux du récit se situant en Allemagne [ ].

Murnau invente une caractéristique qui sera ensuite reprise dans les autres adaptations de Stoker et des films de vampires, celle de faire mourir son personnage aux premières lueurs de l'aube [ ]. Alors que Murnau faisait de son vampire un être repoussant et monstrueux, à l'allure de cadavre, Tod Browning dans la première adaptation officielle et autorisée du roman de Stoker, lui donne une apparence aristocratique et en fait un séducteur, sous les traits du comédien d'origine roumaine Bela Lugosi [ ].

Ce modèle devient un archétype, qui trouvera son extension avec les séries de films de la Hammer à commencer par Le Cauchemar de Dracula [ ]. Tout comme le vampire, le loup-garou est une figure fantastique d'origine folklorique et aussi mythologique dont l'origine remonte à l'antiquité grecque [ ] , notamment par l'exemple de Léto la mère d' Apollon , qui prend la forme d'une louve [ ]. Mais à la différence de Dracula, il ne repose pas sur un roman de référence [ ].

La figure s'appuie sur deux thèmes principaux, le dédoublement entre l'homme et l'animal, et sur la métamorphose [ ] , et symbolise la marginalité, le refus des règles de la société et la conscience d'une animalité [ ].

La première manifestation cinématographique date de avec Le Loup-garou d' Henry MacRae film disparu ou détruit , qui s'inspire d'une légende navajo. Tous les codes de la figure du lycanthrope sont exposés dans cette histoire qui met en scène le personnage de Larry Talbot qui, revenant dans les lieux de son enfance pour voir son père, se fait mordre par une créature prés d'un camp de tziganes et se transforme contre sa volonté en un loup-garou assoiffé de sang qui, après avoir perpétré ses crimes, redevient humain et oublie tout souvenir de ses activités monstrueuses [ ].

À sa mort, il reprend forme humaine, mais à la différence des films de loup-garou suivants, sa mort est causée par une canne d'argent, et non par des balles d'argent [ ]. Le mythe n'est abordé par la Hammer qu'avec le film La Nuit du loup-garou de Terence Fischer, qui, à la différence des films de vampire et de Frankenstein produit par le studio, ne donnera aucune suite [ ].

La période des années et étant peu productive en matière de films de loup-garou, c'est dans les années que le mythe retrouve une seconde jeunesse avec Hurlements de Joe Dante et Le Loup-garou de Londres de John Landis suivi par la Compagnie des loups de Neil Jordan [ ].

L'une des caractéristiques du film de loup-garou est de présenter des scènes de transformations qui vont devenir de plus en plus spectaculaires au fur et à mesure de l'évolution des effets spéciaux. Au départ basés sur des fondus-enchaînés qui, peu à peu, expose le maquillage du monstre tel qu'il est montré dans les films de la Universal et de la Hammer, dans les années avec Hurlements et Le loup-garou de Londres les effets spéciaux mécaniques de Rob Bottin et Rick Baker font évoluer le spectacle de la transformation en montrant en temps réel une métamorphose plus réaliste et effrayante [ ] , et participent à la renaissance du mythe [ ].

Avec Wolfman le traitement de la transformation se fait par le truchement des effets-spéciaux numériques [ ]. Figure indissociable du fantastique, le savant fou prend son origine dans la sorcellerie et le personnage de l' alchimiste du Moyen Âge, et renvoie aux mythes prométhéens du Golem et de l'apprenti-sorcier et au thème du blasphème [ 95 ] , [ ].

Il est commun aussi aux genres du cinéma de science-fiction et d'horreur. Ses deux modèles littéraires sont le docteur Frankenstein, créé par Mary Shelley en , qui tente de faire revivre un être constitué de cadavres humains, et le docteur Jekyll créé en par Robert-Louis Stevenson , qui, s'interrogeant sur la dualité entre le bien et le mal, expérimente sur lui-même une potion qui sépare ses deux personnalités [ ].

Le film qui fait du savant fou un archétype du cinéma fantastique est L'Île du docteur Moreau notamment par la prestation de Charles Laughton qui marque la filmographie du personnage [ ]. Autre représentation classique du savant fou, l'homme invisible tiré aussi d'un roman de H.

Wells qui apparaît dans la première adaptation à l'écran dans le film de James Whale L'Homme invisible en [ ]. Après la seconde guerre mondiale, la figure du savant fou évolue, évolution liée aux bouleversements de la guerre, l'invention de la bombe atomique et les progrès scientifiques et technologiques.

C'est moins le savant que la science en elle-même qui devient incontrôlable et génère des catastrophes [ ]. Dans Le Monstre de Val Guest le professeur Quatermass est involontairement responsable du danger extra terrestre qui menace Londres, provenant d'un vaisseau qu'il avait envoyé dans l'espace [ ]. Dans La Chose d'un autre monde le professeur Carrington prend la défense de l'extra-terrestre qui menace pourtant le groupe d'explorateurs [ ].

Dans les Yeux sans visage Georges Franju revient à une forme plus traditionnelle du savant fou, en racontant l'histoire d'un chirurgien qui, par amour pour sa fille défigurée par une maladie, tente de lui greffer un nouveau visage provenant de jeunes filles qu'il fait enlever et assassiner [ ].

Dans les années , Vincent Price , acteur récurrent dans cet emploi, incarne une version gothique du savant fou dans L'Abominable Docteur Phibes et sa suite Le Retour de l'abominable Docteur Phibes où il se venge de la mort de sa femme en assassinant de manières diverses et ingénieuses les médecins qui n'ont pu la sauver [ ]. La créature, un être créé par l'homme et qui échappe à son contrôle, est un mythe vivace du fantastique.

À la différence des vampires et loups-garous, il ne provient pas d'un folklore ou d'une tradition, mais trouve son inspiration dans le thème de l'alchimiste qui cherche à créer la vie à partir de morts [ ] , et le mythe du Golem [ ].

C'est principalement à travers le roman de Mary Shelley Frankenstein ou le Prométhée moderne que le mythe se met en place et est popularisé au cinéma à partir des années avec le film de J.

Deux options du récit sont abordées au cinéma, celle qui adopte le point de vue de la créature, qui est principalement représentée par les films de la Universal avec Boris Karloff , et celle qui choisit le point de vue du baron Frankenstein décliné dans les nombreux films de la Hammer avec Peter Cushing dans le rôle du scientifique [ ].

Hormis Frankenstein, le mythe de la créature est représenté par les différentes adaptations de l'histoire du Golem et notamment les deux films expressionnistes de Paul Wegener et Il trouve son extension dans le cinéma de science-fiction à travers les nombreuses histoires de robots humanoïdes échappant au contrôle de leur créateur, thème commun aux films Metropolis , Mondwest et Blade Runner [ ]. Tim Burton avec Edward aux mains d'argent rend hommage aux classiques comme Frankenstein et le Cabinet du docteur Caligari en développant le mythe de la créature à travers l'histoire d'un être que son créateur ne peut terminer car il meurt avant de l'avoir achevé, et qui se retrouve affublé de lames à la place des mains [ ].

Le diable, ou plus globalement la figure démoniaque, apparaît au cinéma très tôt, dans Le manoir du diable de Méliès , puis dans d'autres films comme Pages arrachées au livre de Satan de Carl Theodor Dreyer [ ]. Dans les années , le diable devient populaire avec le film Rosemary's Baby de Roman Polanski sorti en , puis dans L'Exorciste de William Friedkin sortis en où il possède une jeune adolescente de 13 ans, aussi le film Amityville: La Maison du diable de , dans la série des Malédictions où il possède cette fois-ci un petit garçon adoptés de quelques années.

Le diable au cinéma prend principalement une apparence humaine, souvent sous la forme d'un homme plutôt vieux, plus rarement sous celle d'une femme [ ].

Ce n'est pas moi de Jacques de Baroncelli: Fièvres de Jean Delannoy: Vie privée de Walter Kapps: Le Chant de l'exilé d' André Hugon: La Grande Marnière de Jean de Marguenat: L'Homme qui joue avec le feu de Jean de Limur: Le Mistral de Jacques Houssin: Le corbeau d' Henri-Georges Clouzot: Le Val d'enfer de Maurice Tourneur: Chemins sans lois de Guillaume Radot: Nuit sans fin de Jacques Séverac: Fiacre 13 film tourné en deux époques de Raoul André: La Belle Garce de Jacques Daroy: Les Eaux troubles d' Henri Calef: Jo la Romance ou Celle que j'aime de Gilles Grangier: Passeurs d'or d' E.

L'Auberge du péché de Jean de Marguenat: Millionnaires d'un jour d' André Hunebelle: Un homme marche dans la ville de Marcello Pagliero: Les Aventuriers de l'air de René Jayet: La Maison dans la dune de Georges Lampin: Le Plaisir de Max Ophüls: Flora, une pensionnaire, dans le sketch La Maison Tellier.

Les Amants du Tage d' Henri Verneuil: Gas-oil de Gilles Grangier: La Bande des honnêtes La banda degli onesti de Camillo Mastrocinque.

Du sang sous le chapiteau de Georges Péclet: Les Délinquants Delincuentes de Juan Fortuny. Le Chômeur de Clochemerle de Jean Boyer: Les Magiciennes de Serge Friedman: Le cave se rebiffe de Gilles Grangier: Le Chant du monde de Marcel Camus: Joë Caligula ou Du suif chez les dabes de José Bénazéraf: Goto, l'île d'amour de Walerian Borowczyk: Le Bal du comte d'Orgel de Marc Allégret: Le Tropique du cancer Tropic of cancer de Joseph Strick.

Popsy Pop de Jean Herman: Le drapeau noir flotte sur la marmite de Michel Audiard: La Belle Affaire de Jacques Besnard: Elle court, elle court la banlieue de Gérard Pirès: Le Rempart des Béguines de Guy Casaril: Le Trèfle à cinq feuilles d' Edmond Freess: Les Volets clos de Jean-Claude Brialy: Par ici la monnaie ou Les Démerdards de Richard Balducci: En grandes pompes d' André Teisseire: Chobizenesse de Jean Yanne: Spermula de Charles Matton: La Barricade du point du jour de René Richon: Vingt-cinq ans de bonheur de Jean Kerchbron.

L'Empire céleste de Georges Folgoas. Les Cinq Dernières Minutes épisode La Mort d'un casseur de Guy Lessertisseur: Les Cinq Dernières Minutes: Finir en beauté de Claude Loursais: Les Empaillés d' Alberto Cavalcanti: Si seulement tu voulais regarder par la fenêtre d' Yves-André Hubert. Double détente de Claude-Jean Bonnardot: Le système du docteur goudron et du professeur plume de Claude Chabrol: Noix de coco de Marcel Achard , mise en scène Raimu , théâtre de Paris. Ce coquin de soleil Nous ne sommes pas mariés de Michel Duran , théâtre des Ambassadeurs.

La Dame de trèfle de Gabriel Arout , théâtre des Célestins. Actrice française de cinéma Actrice française de théâtre Actrice française de télévision Nom de scène Naissance en février Naissance dans le 18e arrondissement de Paris Décès en janvier Décès dans le 16e arrondissement de Paris Décès à 79 ans Personnalité enterrée au cimetière parisien de Pantin.

Espaces de noms Article Discussion. Navigation Accueil Portails thématiques Article au hasard Contact. La dernière modification de cette page a été faite le 31 août à En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.

Politique de confidentialité À propos de Wikipédia Avertissements Contact Développeurs Déclaration sur les témoins cookies Version mobile. Le Corbeau La Femme du boulanger.


Share this:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.