Imperial Cleaning

Églises évangéliques

Cependant, nous voyons quel en sera le coût et en sommes effrayés.

Vie spirituelle

Actualités

On récite des prières très simples Je vous salue Marie, Notre père Sans la méditation des mystères, la récitation risque de devenir une répétition mécanique de formules.

Ensuite on commence la dizaine correspondante. La tradition attribue son origine à St Dominique et aux dominicains. Le rosaire est devenu une pratique commune après le concile de Trente - En le pape St Pie V a défini les 15 mystères joyeux douloureux et glorieux. En à Lourdes, la vierge se montre à Bernadette avec un chapelet. En iI a rajouté les mystères lumineux qui recentrent le rosaire sur le Christ. Certains chrétiens sont allergiques au caractère répétitif de la prière du chapelet.

Cependant cette monotonie relative favorise le recueillement et permet la méditation des mystères. Le chapelet est la prière des humbles. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Veuillez laisser ce champ vide: Eglise catholique de Saint-Ouen: Es freut mich sehr, Ihnen den Jahresbericht der Schweizer Bischofskonferenz präsentieren zu können. Ein ereignisreiches Jahr liegt hinter uns. Wir durften vieles erreichen, auf das wir mit Freude und Stolz zurückblicken können.

Es gab aber auch Momente der Enttäuschung, die zeigen, dass wir noch nicht am Ziel angekommen sind. Voici comment le Seigneur le proposait à Abraham: Bienvenue chez les évêques. Indemnisation des victimes d'agressions sexuelles frappées de prescription dans l'environnement ecclésial. Dans la pratique pastorale, cependant, les frontières entre les deux actions ne sont pas facilement définissables.

Souvent, les personnes qui accèdent à la catéchèse ont besoin, de fait, d'une conversion authentique. C'est pourquoi l'Eglise souhaite, en général, qu'une première étape du processus catéchistique soit consacrée à susciter la conversion.

Le fait que la catéchèse accomplisse, en un premier temps, cette tâche missionnaire, ne dispense pas l'Eglise particulière de promouvoir une intervention action institutionnelle de première annonce comme accomplissement plus direct du mandat missionnaire de Jésus.

Le renouveau catéchistique doit se fonder sur cette évangélisation missionnaire préalable. En exerçant de diverses manières cette tâche d'initiation du ministère de la Parole, la catéchèse établit les fondements de l'édifice de la foi. La catéchèse d'initiation est ainsi le maillon reliant l'activité missionnaire, qui appelle à la foi, à l'activité pastorale qui régénère la communauté chrétienne.

Il ne s'agit donc pas d'une activité facultative, mais fondamentale pour développer aussi bien la personnalité du disciple que celle de la communauté.

Sans elle, l'activité missionnaire serait vaine. Sans elle, encore, l'activité pastorale n'aurait pas de fondement et serait donc superficielle, vague: La foi, par laquelle l'homme répond à l'annonce de l'Evangile, exige le baptême.

Le lien intime entre foi et baptême s'enracine dans la volonté même du Christ qui ordonne à ses apôtres de faire de toutes les nations ses disciples et de les baptiser. La finalité de l'activité catéchistique est précisément de favoriser une profession de foi vivante, explicite et agissante. Il s'agit, en effet, d'éduquer à la connaissance et à la vie de foi, de sorte que l'homme tout entier, dans ses expériences les plus profondes, se sente fécondé par la Parole de Dieu.

La catéchèse établit les fondements de l'édifice spirituel du chrétien, nourrit les racines de sa vie de foi, en le préparant à recevoir la nourriture solide dans la vie ordinaire de la communauté chrétienne.

Enfin, initiation, elle incorpore dans la communauté qui vit, célèbre et témoigne de la foi. Elle accomplit donc en même temps des tâches d'initiation, d'éducation et d'instruction. L'éducation permanente de la foi suit l'éducation de base et la suppose.

Toutes deux sont des formes du ministère de la Parole, distinctes et complémentaires, au service du processus permanent de conversion. La catéchèse d'initiation établit les fondements de la vie chrétienne chez les disciples de Jésus.

Le processus permanent de conversion va au-delà de ce qu'apporte la catéchèse de base. Pour favoriser ce processus, il faut une communauté chrétienne qui accueille les catéchumènes, les soutienne et les forme dans la foi.

Dans la communauté chrétienne, les disciples de Jésus s'alimentent à une double table: L'éducation permanente de la foi s'adresse non seulement à chaque chrétien qu'elle accompagne dans sa marche vers la sainteté, mais aussi à la communauté chrétienne qu'elle fait mûrir dans sa vie intime d'amour de Dieu et des frères et dans son ouverture missionnaire au monde.

Le désir et la prière de Jésus au Père sont un appel incessant: Dans l'éducation permanente de la foi, le ministère de la Parole peut compter sur de nombreuses formes de catéchèse, parmi lesquelles:. Cela aide à découvrir la vérité divine, de façon à susciter une réponse de foi.

Elle explique les contenus des prières, le sens des gestes et des signes, elle éduque à la participation active, à la contemplation et au silence. L'enseignement de la religion à l'école et la catéchèse ont un rapport distinct et complémentaire: Ce qui confère à l'enseignement de la religion à l'école sa caractéristique, c'est qu'il est appelé à pénétrer le milieu culturel et à entrer en relation avec d'autres formes du savoir.

En tant que forme originale du ministère de la parole, en effet, cet enseignement insère l'Evangile dans le processus personnel d'assimilation, systématique et critique, de la culture. D'où la nécessité que l'enseignement de la religion à l'école apparaisse comme une discipline scolaire, avec la même exigence d'ordre et de rigueur qu'ont les autres disciplines.

A leurs côtés, il ne se situe pas comme une chose accessoire, mais comme l'élément d'un indispensable dialogue interdisciplinaire. Ce dialogue doit s'instaurer, avant tout, à ce niveau où chaque discipline influe sur la personnalité de l'élève. Ainsi, la présentation du message chrétien jouera sur la manière de concevoir l'origine du monde et le sens de l'histoire, le fondement des valeurs éthiques, le rôle de la religion dans la culture, la destinée de l'homme, le rapport avec la nature.

L'enseignement religieux à l'école, à travers ce dialogue interdisciplinaire, fonde, renforce, développe et complète l'action éducative de l'école. L'enseignement de la religion à l'école s'exerce dans des contextes scolaires différents, ce qui fait que, tout en maintenant son caractère propre, il prend des accentuations diverses.

Celles-ci dépendent des conditions juridiques et organisationnelles, de la conception de l'enseignement, des présupposés personnels des enseignants et des élèves, ainsi que des rapports de l'enseignement de la religion à l'école avec la catéchèse familiale et paroissiale. On ne peut réduire à une seule forme tous les modèles d'enseignement de la religion à l'école qui sont apparus au cours de l'histoire, suite aux conventions avec les Etats et aux délibérations des conférences épiscopales.

Il est pourtant nécessaire de s'engager afin que cet enseignement, selon ses présupposés, réponde à sa finalité et à ses caractéristiques particulières. On ne peut négliger leur droit à connaître plus à fond la personne du Christ ainsi que l'intégrité de l'annonce du salut qu'il a apporté. Pour l'école catholique, cet enseignement de la religion, en étant qualifié et complété par d'autres formes du ministère de la Parole catéchèses, célébrations liturgiques, etc.

En d'autres circonstances, l'enseignement scolaire de la religion pourra prendre un caractère plutôt culturel, s'intéressant à la connaissance des religions, tout en présentant la religion catholique avec l'importance qui lui revient. La situation de vie et de foi des élèves qui fréquentent l'enseignement religieux dans l'école est caractérisée par une mutation continue et considérable.

L'enseignement religieux à l'école doit tenir compte de ce donné pour pouvoir rejoindre ses propres finalités. L'enseignement scolaire de la religion aide les élèves croyants à mieux comprendre le message chrétien par rapport aux grands problèmes de l'existence qui sont communs aux religions et caractéristiques de tout être humain, par rapport aux conceptions de la vie les plus répandues dans la culture, et aux principaux problèmes moraux qui concernent l'humanité actuelle.

Quant aux élèves qui sont en phase de recherche, ou confrontés à des doutes religieux, ils pourront trouver dans l'enseignement religieux scolaire ce qu'est exactement la foi en Jésus-Christ, quelles sont les réponses de l'Eglise à leurs questions, leur permettant de mieux peser leur décision personnelle.

Enfin, pour les élèves non-croyants, l'enseignement scolaire de la religion revêt les caractéristiques d'une annonce missionnaire de l'Evangile, en vue d'une décision de foi que la catéchèse, de son côté, dans un contexte communautaire, fera grandir et mûrir. Education chrétienne en famille, catéchèse et enseignement de la religion à l'école au service de l'éducation dans la foi. L'éducation chrétienne en famille, la catéchèse et l'enseignement de la religion à l'école, chacun selon ses caractéristiques propres, sont intimement liés entre eux, au service de l'éducation chrétienne des enfants, des adolescents et des jeunes.

Sur le plan pratique, il faut cependant tenir compte des variations qui se présentent, afin de procéder avec réalisme et prudence pastorale à l'application des orientations générales. Il appartient, par conséquent, à chaque diocèse ou région pastorale de discerner les diverses circonstances, soit en ce qui concerne l'existence ou non d'une initiation chrétienne dans le milieu familial, soit en ce qui concerne les tâches éducatives exercées dans la tradition ou la situation locale par les paroisses, les écoles, etc.

Les Eglises particulières et la conférence épiscopale donneront donc les orientations propres aux divers milieux, en encourageant des activités qui sont, à la fois, distinctes et complémentaires. Nature, but et tâches de la catéchèse. Après avoir défini la place de la catéchèse dans la mission évangélisatrice de l'Eglise, ses rapports avec les divers éléments de l'évangélisation et avec les autres formes du ministère de la Parole, ce chapitre entend réfléchir particulièrement à ce qui suit:.

La catéchèse est un acte essentiellement ecclésial. Par la catéchèse, elle nourrit ses fils de sa propre foi et les incorpore dans la famille de l'Eglise. Toute l'activité évangélisatrice tend à favoriser la communion avec Jésus-Christ. La communion avec Jésus-Christ, de par sa dynamique intrinsèque, pousse le disciple à s'unir à tout ce à quoi Jésus-Christ était lui-même profondément uni: Le but de la catéchèse s'exprime dans la profession de foi au Dieu unique: Père, Fils et Saint-Esprit.

La catéchèse est la forme particulière du ministère de la Parole qui fait mûrir la conversion initiale, jusqu'à ce qu'elle devienne une profession de foi vivante, explicite et agissante: La profession de foi, lors du Baptême, est éminemment trinitaire.

La catéchèse permanente aidera à faire mûrir la profession de foi, à la proclamer dans l'Eucharistie et à renouveler les engagements qu'elle implique. Celui qui, dans la première annonce, se convertit à Jésus-Christ et le reconnaît comme Seigneur, entreprend un processus qui, avec l'aide de la catéchèse, conduit nécessairement à la profession explicite de la Trinité. Par la profession de foi en l'unique Dieu, le chrétien renonce à servir tout autre absolu humain: Il proclame sa volonté de servir Dieu et les hommes sans aucune entrave.

En professant sa foi en la Trinité, communion de personnes, le disciple de Jésus-Christ manifeste, en même temps, que l'amour de Dieu et du prochain est le principe qui informe son être et son agir. La profession de foi n'est complète qu'en référence à l'Eglise. Chaque baptisé proclame individuellement le Credo car aucun acte n'est plus personnel. Mais il le récite dans l'Eglise et par son intermédiaire, en tant que l'un de ses membres.

Celui qui proclame la profession de foi prend des engagements qui lui vaudront souvent la persécution. Dans l'histoire chrétienne, les annonciateurs et les témoins par excellence sont les martyrs. Le but de la catéchèse est atteint à travers diverses tâches qui s'impliquent mutuellement. La catéchèse doit promouvoir chacune de ces dimensions.

Mais la foi se vit dans la communauté chrétienne et s'annonce dans la mission: Ces dimensions doivent également être favorisées par la catéchèse. Le Concile Vatican II a exprimé ces tâches ainsi: Les tâches fondamentales de la catéchèse: Celui qui a rencontré le Christ souhaite le connaître toujours plus, tout comme il souhaite connaître le dessein du Père qu'il a révélé.

La connaissance des contenus de la foi fides quae est requise par l'adhésion à la foi fides qua. L'approfondissement dans la connaissance de la foi donne une lumière chrétienne à l'existence humaine, nourrit la vie de foi, et permet d'en rendre raison dans le monde.

La remise du symbole , synthèse de l'Ecriture Sainte et de la foi de l'Eglise, exprime la réalisation de cette tâche. L'Eglise souhaite ardemment que tous les fidèles chrétiens soient conduits à cette participation pleine, consciente et active qu'exige la nature de la liturgie elle-même, comme aussi la dignité de leur sacerdoce baptismal. Se convertir à Jésus-Christ implique de marcher à sa suite.

Aussi la catéchèse doit-elle transmettre aux disciples les attitudes mêmes du Maître. Ce témoignage moral, auquel la catéchèse prépare, doit savoir mettre en valeur les conséquences sociales des exigences évangéliques. La communion avec Jésus-Christ conduit les disciples à prendre la même attitude de prière et de contemplation qui fut celle du Maître.

Apprendre à prier avec Jésus c'est prier avec les mêmes sentiments qu'il exprimait lorsqu'il s'adressait au Père: Ces sentiments se reflètent dans le Notre Père , la prière que Jésus enseigna à ses disciples et qui est le modèle de toute prière chrétienne.

Lorsque la catéchèse est donnée dans un climat de prière, l'apprentissage de toute la vie chrétienne atteint toute sa profondeur. Autres tâches fondamentales de la catéchèse: La catéchèse rend le chrétien capable de vivre en communauté et de participer activement à la vie et à la mission de.

Dans cet apprentissage, l'enseignement de Jésus sur la vie communautaire, rapporté dans l'Evangile de Saint Matthieu, appelle certaines attitudes que la catéchèse devra inculquer: Dans ce but, la catéchèse exposera donc clairement toute la doctrine de l'Eglise catholique en évitant des expressions ou des développements qui risquent d'induire en erreur.

Elle les préparera aussi à apporter leur collaboration dans les divers services d'Eglise, selon la vocation de chacun. Cet engagement pour l'évangélisation découle, chez les fidèles laïcs, des sacrements de l'initiation chrétienne et du caractère séculier de leur vocation. Les attitudes évangéliques proposées par Jésus à ses disciples, lorsqu'il les initia à la mission, sont celles-là mêmes que la catéchèse doit promouvoir: Ces deux éléments, bien que restant intimement liés, ne doivent être ni confondus ni tenus pour équivalents.

Les tâches de la catéchèse constituent donc un ensemble, aux aspects riches et variés, qui mérite quelques considérations:. Comme l'organisme humain a besoin pour vivre que tous ses organes fonctionnent, la vie chrétienne, pour atteindre sa maturité, a besoin que soient cultivées toutes ses dimensions: Si la catéchèse néglige une seule de ces dimensions, la foi chrétienne n'atteindra pas son plein développement. La formation morale, par exemple, est essentiellement christologique et trinitaire, pleine de signification ecclésiale et ouverte à la dimension sociale.

Il en est de même de l'éducation liturgique, essentiellement religieuse et ecclésiale, mais aussi très exigeante dans son engagement d'évangélisation en faveur du monde. Chaque grand thème catéchistique, comme, par exemple, la catéchèse sur Dieu le Père, a une dimension de connaissance et des implications morales; elle est intériorisée dans la prière et assumée dans le témoignage.

Une tâche en appelle une autre: Dans la formation morale, il faut non seulement transmettre le contenu de la morale chrétienne, mais cultiver activement les attitudes évangéliques et les valeurs chrétiennes.

Il faut cultiver les deux aspects. La connaissance de la foi est pleine de sens, elle illumine toute l'existence et elle dialogue avec la culture; dans la liturgie, toute la vie personnelle est une offrande spirituelle; la morale de l'Evangile assume et élève les valeurs humaines; la prière est ouverte à tous les problèmes personnels et sociaux. La foi, animée par la grâce de Dieu et alimentée par l'action de l'Eglise, connaît un processus de maturation. La catéchèse, au service de cette croissance, est une activité graduelle.

Une catéchèse opportune se fait par degrés. Dans le catéchuménat baptismal, la formation s'échelonne sur quatre étapes:. Ces étapes, pleines de la sagesse de la grande tradition catéchuménale, inspirent la gradualité de la catéchèse. Cette conception patristique continue d'être une source de lumière pour le catéchuménat actuel et pour la catéchèse d'initiation. Celle-ci, comme accompagnement du processus de conversion, est essentiellement graduelle; et, étant au service de celui qui a décidé de suivre Jésus-Christ, elle est éminemment christocentrique.

Le catéchuménat baptismal, inspirateur de la catéchèse dans l'Eglise. La mission ad gentes étant le paradigme de toute l'action missionnaire de l'Eglise, le catéchuménat baptismal, qui lui est lié, est le modèle dont s'inspire son action catéchistique. Cependant, il faut relever qu'il y a une différence fondamentale entre les catéchisés et les catéchumènes, et de même entre la catéchèse post-baptismale et la catéchèse pré-baptismale qui leur sont respectivement dispensées.

Face à cette différence substantielle, il est utile de considérer maintenant quelques éléments du catéchuménat baptismal qui doivent inspirer la catéchèse post-baptismale:. La pastorale d'initiation chrétienne est vitale pour chaque Eglise particulière. En suivant l'exemple de l'Incarnation du Fils de Dieu, qui s'est fait homme à un moment concret de l'histoire, l'Eglise accueille les catéchumènes tels qu'ils sont, avec leurs liens culturels.

En ce cas, la foi consiste à se confier et à s'abandonner à la parole de Dieu fides qua ;. En ce sens, la foi s'exprime dans l'engagement à connaître toujours mieux le sens profond de cette Parole fides quae. Ces deux aspects sont, de par leur nature, indissociables. La maturation et la croissance de la foi exigent leur développement organique et cohérent.

Cependant, pour des raisons de méthode, il est possible de les considérer séparément. Cette deuxième partie traite du contenu du message évangélique fides quae. Chaque forme du ministère de la Parole, en effet, ordonne et présente le message évangélique selon son caractère propre.

A cet effet on présente quelques indications pouvant aider à assimiler et à intérioriser le Catéchisme, et aussi à le situer au sein de l'action catéchétique de l'Eglise. Normes et critères pour la présentation du message évangélique dans la catéchèse. Le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur. La source à laquelle la catéchèse puise son message est la parole de Dieu:. Ils savent que la Parole c'est Jésus-Christ, le Verbe fait homme et que sa voix continue de retentir, par l'Esprit Saint, dans l'Eglise et dans le monde.

Ce sont là les sources, principales ou subsidiaires, de la catéchèse, qui, en aucun cas, ne doivent être comprises dans un sens univoque. La catéchèse est la tradition vivante de ces documents: Les critères pour présenter le message évangélique dans la catéchèse sont étroitement liés entre eux puisqu'ils jaillissent d'une même source. C'est cette vision harmonique de l'Evangile qui le transforme en un événement riche de sens pour la personne humaine. Bien que ces critères soient valables pour tout le ministère de la Parole, nous allons les développer en rapport à la catéchèse.

Jésus-Christ ne transmet pas seulement la parole de Dieu: Il est la parole de Dieu. Aussi est-ce la catéchèse tout entière qui Lui est référée. Ce qu'elle sert, en définitive, c'est la suite de Jésus, la communion avec Lui: Il est, en effet, l'événement ultime, vers lequel converge toute l'histoire sainte.

L'Eglise et, en son nom, tout catéchiste, peut dire en vérité: Les Evangiles qui racontent la vie de Jésus sont au centre du message de la catéchèse. Le christocentrisme de la catéchèse, en vertu de sa dynamique interne, mène à la profession de foi en Dieu: C'est un christocentrisme essentiellement trinitaire.

Leur foi est par conséquent radicalement trinitaire. Le christocentrisme trinitaire du message évangélique appelle la catéchèse à soigner, entre autres, les aspects suivants:. Il en est ainsi, analogiquement, dans les relations humaines: Le message de Jésus sur Dieu est une bonne nouvelle pour l'humanité; Jésus a annoncé, en effet, le Royaume de Dieu: La catéchèse transmet ce message du Royaume, central dans la prédication de Jésus.

Dans cette explicitation du kérygme évangélique de Jésus, la catéchèse souligne les aspects fondamentaux suivants:. Ce témoignage sur Dieu comme Père, offert d'une manière simple et directe, est fondamental dans la catéchèse. L'annonce du jugement de Dieu, avec son pouvoir de formation des consciences, est un contenu central de l'Evangile et une bonne nouvelle pour le monde.

Il l'est pour ceux qui souffrent du manque de justice et pour ceux qui luttent afin de l'instaurer; il l'est aussi pour ceux qui n'ont pas su aimer ni être solidaires, la pénitence et le pardon devenant possibles puisque dans la croix du Christ nous obtenons la rédemption du péché. Dans son pèlerinage actuel vers la maison du Père, elle offre déjà un avant-goût du monde à venir, dans lequel, élevée et purifiée, elle atteindra sa perfection.

Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Ces béatitudes que Jésus adresse à ceux qui souffrent sont l'annonce eschatologique du salut qu'apporte le Royaume. Elles décrivent les situations déchirantes auxquelles l'Evangile est si sensible: La communauté des disciples de Jésus, l'Eglise, partage, aujourd'hui, le sentiment exprimé alors par son Maître. Pour préparer les chrétiens à cette tâche, la catéchèse veillera entre autres aux aspects suivants:. C'est ici que naît la pratique chrétienne du grand commandement de l'amour;.

La nature ecclésiale de la catéchèse confère au message évangélique qu'elle transmet un caractère intrinsèquement ecclésial. La catéchèse naît de la profession de foi de l'Eglise et mène à la profession de foi du catéchumène et du catéchisé. La première parole officielle que l'Eglise adresse à l'adulte qui va recevoir le Baptême, après avoir appris son nom, est: La catéchèse n'est autre que le processus de transmission de l'Evangile, tel que la communauté chrétienne l'a reçu, le comprend, le célèbre, le vit et le communique de diverses manières.

Aussi, lorsque la catéchèse transmet le mystère du Christ, son message retentit de la foi de tout le Peuple de Dieu tout au long de l'histoire: En vérité, la foi de tous ceux qui croient et qui se laissent guider par l'Esprit-Saint est présente dans la catéchèse.

Cette foi, transmise par la communauté ecclésiale, est unique. Bien que les disciples de Jésus-Christ forment une communauté répandue dans le monde entier, bien que la catéchèse transmette la foi en des langages culturels très différents, on n'annonce qu'un seul Evangile, on ne professe qu'une seule foi, on ne reçoit qu'un seul Baptême: La catéchèse est donc, dans l'Eglise, le service qui introduit les catéchumènes et les catéchisés dans l'unité de la profession de foi.

La profession de foi des disciples de Jésus-Christ naît d'une Eglise pélerine, envoyée en mission. Elle interprète à leur lumière les événements actuels de l'histoire humaine dans lesquels l'Esprit de Dieu renouvelle la face de la terre, et elle demeure dans l'attente croyante de la venue du Seigneur.

Dans la catéchèse patristique, le récit narratio des merveilles réalisées par Dieu et l'attente exspectatio du retour du Christ accompagnaient toujours la présentation des mystères de la foi.

Le caractère historique du message chrétien oblige la catéchèse à veiller aux aspects suivants:. Cette histoire, lue à partir de la foi, est également une partie fondamentale du contenu de la catéchèse. La Parole de Dieu s'est faite homme, un homme concret, situé dans le temps et dans l'espace, enraciné dans une culture déterminée: Deux principes doivent guider ce discernement: Dans cette inculturation de la foi, diverses tâches se présentent concrètement à la catéchèse. La figure du catéchiste est une expression de cette tâche, et il en est un instrument efficace; en plus d'un sens religieux profond, il doit faire preuve d'une grande sensibilité sociale et être bien enraciné dans son milieu culturel.

Une bonne apologétique, qui favorise le dialogue entre la foi et la culture, est aujourd'hui indispensable. Dans cette tâche d'inculturation de la foi, la catéchèse doit transmettre le message évangélique dans son intégrité et sa pureté. Jésus annonce l'Evangile intégralement: Le Christ exige cette même intégrité de ses disciples lorsqu'il les envoie en mission: Aussi, un critère fondamental de la catéchèse est de sauvegarder l'intégrité du message, en évitant des présentations partielles ou déformées: L'intégrité doit s'accompagner d'une juste adaptation.

Par conséquent, la catéchèse part d'une simple proposition de la structure intégrale du message chrétien, et elle l'expose en l'adaptant aux capacités des destinataires. Elle ne peut cependant pas s'arrêter à cette proposition initiale.

Elle proposera le message graduellement, de manière toujours plus ample et explicite, à la mesure des capacités du catéchisé et selon le caractère propre de la catéchèse. Il s'agit là d'une tâche délicate: L'authenticité évangélique rejette ces deux attitudes parce qu'elles contredisent le vrai sens de la mission. Tous les aspects et les dimensions du message chrétien présentent ce caractère organique et hiérarchisé:.

Ce Symbole est la synthèse et la clé de lecture de toute l'Ecriture et de toute la doctrine de l'Eglise qui s'ordonne hiérarchiquement autour de lui. L'amour de Dieu et l'amour du prochain qui résument le décalogue constituent, s'ils sont vécus dans l'esprit des béatitudes évangéliques, la magna charta de la vie chrétienne que Jésus a proclamée dans le Sermon sur la montagne.

Cette prière, proposée aux disciples par Jésus lui-même, fait transparaître la confiance filiale et les désirs les plus profonds avec lesquels une personne peut s'adresser à Dieu.

La Parole de Dieu, en se faisant homme, assume en tout la nature humaine, hormis le péché. En présentant le message chrétien, la catéchèse fait non seulement connaître Dieu et son dessein de salut, mais, comme l'a fait Jésus, elle manifeste aussi pleinement l'homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation. La relation entre message chrétien et l'expérience humaine n'est pas une simple question de méthode; elle découle de la finalité même de la catéchèse, à savoir, mettre la personne humaine en communion avec Jésus-Christ.

Le Christ, dans sa vie terrestre, a vécu pleinement son humanité: Ces critères et ces normes n'indiquent cependant pas l'ordre à suivre dans la présentation du contenu. Le choix d'un ordre déterminé dans la présentation du message est conditionné par les circonstances et par la situation de foi de celui qui reçoit la catéchèse. Il faut réfléchir à la méthode pédagogique la mieux adaptée aux circonstances de vie de la communauté ecclésiale ou des destinataires de la catéchèse.

D'où la nécessité d'une recherche attentive pour trouver les voies et les moyens qui répondent le mieux aux diverses situations. Dans ce domaine, il appartient aux évêques de donner des normes plus précises et de les appliquer grâce à des directoires de catéchèse, des catéchismes correspondants aux différents âges et conditions culturelles, et par d'autres moyens retenus plus opportuns.

Ce chapitre réfléchit sur le contenu de la catéchèse tel que l'Eglise l'expose dans les synthèses de la foi qu'elle élabore et propose officiellement dans ses catéchismes.

L'Eglise a toujours eu recours à des formulations de la foi contenant, sous forme brève, l'essentiel de ce qu'elle croit et vit: Par la suite, il a semblé bon de fournir aussi une explicitation plus ample de la foi, sous forme de synthèse organique, à travers les catéchismes élaborés au cours des derniers siècles dans de nombreuses Eglises locales.

En deux occasions historiques, lors du Concile de Trente et de nos jours, on a jugé opportun d'offrir un exposé organique de la foi par un Catéchisme au caractère universel, comme point de référence pour la catéchèse de toute l'Eglise. C'est ce qu'a voulu réaliser Jean Paul II par la promulgation du Catéchisme de l'Eglise catholique, le 11 octobre Ce chapitre entend situer les catéchismes, instruments officiels de l'Eglise, par rapport à l'activité ou à la pratique catéchétique.

On réfléchira tout d'abord sur le Catéchisme de l'Eglise catholique en essayant d'expliquer son rôle dans l'ensemble de la catéchèse de l'Eglise. On analysera ensuite la nécessité des catéchismes locaux dont le but est d'adapter le contenu de la foi aux différentes situations et cultures; on proposera des orientations pour en faciliter l'élaboration. Le Catéchisme de l'Eglise catholique et le Directoire Général pour la Catéchèse sont deux instruments distincts et complémentaires, au service de l'action catéchistique de l'Eglise.

C'est un instrument officiel pour la transmission du message évangélique et pour l'ensemble de l'acte catéchétique. Les deux instruments étant complémentaires, ce Directoire Général pour la Catéchèse, comme il est dit dans la Préface, ne consacre pas de chapitre à l'exposition des contenus de la foi, comme l'avait fait le Directoire de sous le titre: La présentation du Catéchisme de l'Eglise Catholique qui va suivre ne prétend ni résumer ni justifier cet instrument du Magistère, mais en faciliter la compréhension et la réception dans la pratique de la catéchèse.

Le Catéchisme de l'Eglise Catholique indique lui-même le but qu'il poursuit dans son Prologue: Par le Catéchisme de l'Eglise Catholique, le Magistère de l'Eglise a voulu rendre un service ecclésial à notre temps, le reconnaissant comme:.

Il est donc une point de référence obligé pour la catéchèse et les autres formes du ministère de la Parole;. La nature ou le caractère propre de ce document du Magistère consiste en ce qu'il se présente comme une synthèse organique de la foi de valeur universelle. Il diffère en cela d'autres documents du Magistère qui, eux, ne prétendent pas fournir une telle synthèse.

Il est également différent des catéchismes locaux qui, dans la communion ecclésiale bien sûr, sont destinés au service d'une partie déterminée du Peuple de Dieu. Le plan du Catéchisme de l'Eglise catholique s'articule autour de quatre dimensions fondamentales de la vie chrétienne: Ces quatre dimensions sont issues d'un même noyau: Le Catéchisme de l'Eglise catholique se réfère ainsi à la foi telle qu'elle est crue, célébrée, vécue et priée; il est un appel à l'éducation chrétienne intégrale.

La structure du Catéchisme de l'Eglise catholique renvoie à la profonde unité de la vie chrétienne. La grâce, fruit des sacrements, est la condition irremplaçable de l'agir chrétien, de même que la participation à la liturgie de l'Eglise requiert la foi.

Par cette articulation traditionnelle autour des quatre piliers qui soutiennent la transmission de la foi symbole, sacrements, décalogue, Notre Père , le Catéchisme de l'Eglise Catholique se veut une référence doctrinale pour l'éducation aux quatre tâches de base de la catéchèse et pour l'élaboration des Catéchismes locaux, tout en n'imposant aucune configuration déterminée à celle-là ou à ceux-ci.

La façon la plus adéquate d'ordonner les éléments du contenu de la catéchèse doit répondre aux circonstances concrètes, et ce n'est pas au Catéchisme commun de l'établir pour toute l'Eglise. L'inspiration du Catéchisme de l'Eglise catholique: Le Catéchisme de l'Eglise catholique, dont Jésus-Christ est le centre, est orienté dans deux directions: La profession de foi, la liturgie, la morale évangélique, la prière ont, dans le Catéchisme de l'Eglise catholique, une inspiration trinitaire, fil conducteur de l'ouvrage.

En réalité, toute la doctrine du Catéchisme de l'Eglise Catholique peut se résumer dans cette idée du Concile: Il est important de découvrir le genre littéraire du Catéchisme de l'Eglise catholique pour respecter la fonction que, dans son autorité, l'Eglise lui attribue dans l'exercice et dans le renouveau de l'activité catéchétique de notre temps.

Les traits principaux qui définissent le genre littéraire du Catéchisme de l'Eglise catholique sont les suivants:. Il présente une synthèse actualisée de la foi, qui incorpore la doctrine du Concile Vatican II et tient compte des interrogations religieuses et morales de notre époque.

Le Concile Vatican II s'est proposé comme tâche principale de mieux garder et de mieux expliquer le dépôt précieux de la doctrine chrétienne, afin de le rendre plus accessible aux fidèles du Christ et à tous les hommes de bonne volonté.

Le contenu de ce dépôt est la parole de Dieu, conservée dans l'Eglise. Le Magistère de l'Eglise, s'étant donné pour but d'élaborer un texte de référence pour l'enseignement de la foi, a puisé dans ce trésor précieux du neuf et de l'ancien, choisissant ce qu'il croyait le mieux convenir à la réalisation de son objectif.

Le Catéchisme de l'Eglise catholique se présente ainsi comme un service fondamental:

Menu de navigation

Share this:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.